Renzi à Berlin: "Nous avons le même adversaire: le populisme"

vendredi 29 janvier 2016 15h41
 

par Steven Scheer et Paul Carrel

BERLIN, 29 janvier (Reuters) - L'Italie et l'Allemagne sont confrontées au même problème: combattre le populisme qui se nourrit des crises économique et migratoire, a déclaré vendredi le président du Conseil italien, Matteo Renzi, en visite à Berlin.

"Bien sûr, nous ne sommes pas d'accord sur tout", a-t-il dit à la presse à l'issue d'une rencontre avec Angela Merkel. "Mais nous pensons tous les deux que combattre le chômage aujourd'hui en Europe revient à combattre le populisme. Nous avons le même adversaire: le populisme", a-t-il ajouté.

Le chef du gouvernement italien, issu du Parti démocrate (PD, gauche), dénonce avec constance l'insistance de l'Allemagne à promouvoir des politiques d'austérité au sein de l'Union européenne. Lui appelle à davantage de flexibilité budgétaire afin de renforcer la croissance économique du continent.

Il a indiqué vendredi que Jean-Claude Juncker avait été choisi pour présider la Commission européenne en novembre 2014 à la condition que les Etats membres bénéficient de plus de souplesse dans l'élaboration de leurs budgets.

"Nous demandons que les règles soient appliquées sans équivoque sur le fait que, pour nous, cette flexibilité (budgétaire) était une condition nécessaire de l'accord qui a conduit à l'élection de Jean-Claude Juncker", a-t-il dit vendredi. "Je n'ai pas changé d'avis au sujet de cette flexibilité, j'espère que Jean-Claude Juncker non plus."

RENZI "OUVERT" À UNE AIDE DE L'UE À ANKARA

MAIS ATTEND DES "CLARIFICATIONS"   Suite...