LEAD 1-France-Mahle-Behr annonce un PSE après un accord de compétitivité

vendredi 29 janvier 2016 13h57
 

(Actualisé avec direction)

STRASBOURG, 29 janvier (Reuters) - L'équipementier automobile Mahle-Behr, filiale d'un groupe allemand, a annoncé un projet de suppression de 110 emplois sur 870 dans son usine de Rouffach (Haut-Rhin) et la négociation d'un nouvel accord de compétitivité, a-t-on appris vendredi de source syndicale.

Cette annonce intervient deux ans et demi après la conclusion d'un premier accord de maintien de l'emploi.

Signé en juillet 2013, après un avis favorable des salariés consultés par référendum, cet accord prévoyait un gel des salaires et l'abandon de cinq jours de RTT pendant deux ans. Il n'a pas été reconduit par la direction à son arrivée à échéance.

"On a récupéré les cinq jours de RTT, mais il n'y a eu aucune augmentation générale", a expliqué à Reuters Pascal Patou, représentant de CFTC au sein du Comité d'entreprise.

"L'effort de compétitivité demandé sera cette fois de 8% pour les salariés alors qu'il était de 5% dans le précédent accord", a-t-il ajouté.

Les réductions d'effectifs et le projet de nouvel accord s'inscrivent dans le cadre d'un projet de modernisation baptisé "Rouffach 2018" qui a été présenté jeudi lors d'un comité d'entreprise extraordinaire.

A défaut de parvenir à un nouvel accord, les suppressions d'emploi pourraient se monter à 180, selon le syndicaliste.

En 2013, 160 salariés avaient refusé l'accord et quitté l'entreprise.   Suite...