28 janvier 2016 / 20:35 / il y a 2 ans

LEAD 1-Rome ouvre la voie à fusion Pop Milano-Banco Popolare-sce

(Actualisé avec détails)

par Giselda Vagnoni et Andrea Lentz

ROME, 28 janvier (Reuters) - Les discussions de fusion entre les banques coopératives italiennes Banca Popolare di Milano (BPM) et Banco Popolare ont fait un grand pas en avant jeudi avec l‘aval apporté par le gouvernement à un tel rapprochement.

Les deux banques en sont à un stade avancé des discussions en vue d‘un rapprochement, une transaction qui ferait de la nouvelle entité le numéro trois de la banque en Italie en termes d‘actifs, juste devant Banca Monte dei Paschi di Siena .

Si les pourparlers aboutissent, il s‘agira de la première fusion conclue depuis l‘adoption l‘an dernier par le Parlement de la réforme du secteur des banques mutualistes, qui vise à favoriser la consolidation de ce secteur très fragmenté.

L‘opération pourrait alors encourager un rapprochement entre UBI Banca, qui a été un temps interéssé par BPM, et Monte Paschi.

Une source gouvernementale à dit plus tôt à Reuters qu‘une fusion entre Banco Popolare et BPM était “la plus raisonnable” des options passées en revues, ajoutant que le gouvernement s‘était dit en faveur de cette solution.

Aucune des quatre banques évooquées a répondu à une demande de commentaire dans l‘immédiat.

Il y a une semaine des sources avaient dit que les discussions entre Banco Popolare di Milano, basée en Lombardie, et Banco Popolare, dont la place forte est Vérone, pourraient aboutir d‘ici le début du mois de mars.

Les administrateurs délégués de BPM et d‘UBI Banca ont rencontré mercredi le ministre de l‘Economie Pier Carlo Padoan.

Une source proche du dossier a précisé que, pendant cette réunion, Giuseppe Castagna, l‘administrateur délégué de BPM, a exposé les raisons de son opposition à l‘idée d‘une fusion à trois, entre BPM, UBI Banca et Monte Paschi, une option qui a également été sur la table.

CAPITALISATIONS BOURSIÈRES PROCHES

Les banques italiennes concernées par la réforme votée l‘an dernier ont jusqu‘à la fin de cette année pour abandonner leur statut coopératif et pour renoncer aux restrictions sur l‘actionnariat et les droits de vote qui les protègent pour l‘instant des tentatives de rachat hostiles.

Des discussions sur de possibles fusions “défensives” sont en cours depuis plusieurs mois mais des désaccords sur la répartition des pouvoirs et la localisation des sièges sociaux les ont jusqu‘à présent freinées.

Banco Popolare dispose d‘une capitalisation boursière de près de 2,8 milliards d‘euros et de plus de 123 milliards d‘actifs au bilan tandis que BPM affiche une capitalisation de 3,1 milliards d‘euros au cours de jeudi pour seulement 50 milliards d‘actifs.

Depuis le début de l‘année, les capitalisations boursières des banques italiennes ont fondu en raison des craintes concernant le poids des créances douteuses dans leurs portefeuilles.

Un haut fonctionnaire du Trésor a dit dans la journée à Reuters a dit que l‘Italie était prête à lancer dans deux mois un mécanisme pour aider les banques du pays à se défaire de ces créances.

Le fait que les valeurs boursières de Banco Popolare et de BPM soient proches a facilité les discussions de fusion, ont précisé les sources.

BPM, bien que plus petite que Banco Popolare, peut se targuer d‘une meilleure qualité globale de ses actifs ainsi que de ses racines milanaises solides. Le maintien de son siège dans la capitale financière du pays est un élément clé pour BPM, ont souligné plusieurs sources. (Benoit Van Overstraeten pour le service français)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below