Italie/banques-Le prix de la garantie augmentera progressivement

mercredi 27 janvier 2016 15h52
 

par Valentina Za

ROME, 27 janvier (Reuters) - Le prix de la garantie proposée par l'Etat italien pour aider les banques du pays à solder leurs créances douteuses augmentera progressivement pour les inciter à accélérer le nettoyage de leurs bilans, a déclaré le Trésor italien mercredi.

La Commission européenne et l'Italie ont conclu mardi soir un accord sur des mesures permettant aux banques italiennes de céder une partie de leurs quelque 200 milliards d'euros de créances douteuses, mettent ainsi un terme à près d'un an de négociations parfois tendues.

Le vice-président de la Commission européenne, Valdis Dombrovskis, a déclaré mercredi, lors d'une conférence de presse, qu'il n'était pas possible pour l'instant d'évaluer l'impact budgétaire du dispositif, l'ensemble de ses modalités n'étant pas encore connues.

"Il est trop tôt pour tirer des conclusions. L'accord doit être détaillé", a-t-il dit.

Ces créances douteuses, qui se sont accumulées durant une période de récession qui s'est étalée de 2012 à 2014, ont immobilisé le capital des banques et ont réprimé une activité de crédit qui serait bien utile pour étayer une reprise économique fragile.

Le gouvernement italien a pris des mesures pour accélérer la reprise du crédit mais ses ambitions se sont heurtées aux nouvelles règles sur les aides publiques introduites en Europe après la crise financière afin de protéger le contribuable.

Selon l'accord scellé avec Bruxelles, les banques qui transfèreront leurs créances douteuses dans une structure distincte en vue de leur titrisation pourront bénéficier d'une garantie de l'Etat sur les tranches les moins risquées.

En réduisant les coûts de financement de l'acquéreur de ces créances douteuses, la garantie de l'Etat doit aider les banques à les céder à un prix plus élevé, réduisant ainsi le risque de charges liées à des dépréciations desdites créances.   Suite...