Contrat d'électricité de près de $330 millions pour GE en Irak

lundi 25 janvier 2016 14h42
 

BAGDAD, 25 janvier (Reuters) - L'Irak a passé un accord de 328,8 millions de dollars (303,8 millions d'euros) avec General Electric en vue d'augmenter sa capacité de production d'électricité de 1.000 mégawatts (MW), a déclaré lundi un porte-parole du ministère de l'Electricité.

L'Irak souffre d'une pénurie chronique d'électricité après des années de guerre, de sanctions et d'abandon de la maintenance du réseau. De nombreuses régions du pays n'ont pas accès à l'électricité et à l'eau potable, d'où les manifestations de l'an dernier pour presser le gouvernement d'assurer les services de première nécessité.

GE fournira des équipements et assurera dès juillet la maintenance de 10 centrales électriques en Irak, a dit à Reuters Moussab al Moudaris, porte-parole du ministère.

"Nous avons demandé au gouvernement d'augmenter le budget d'investissement du ministère pour 2016 sans quoi, avec les mesures d'austérité en cours, le réseau risque de flancher", a expliqué Moudaris.

L'Irak anticipe un déficit budgétaire de l'ordre de 24.000 milliards de dinars (20 milliards d'euros) cette année du fait de la chute des coûts pétroliers et de la guerre contre l'Etat islamique.

La demande d'électricité culmine en Irak durant l'été, lorsque les climatiseurs sont poussés au maximum pour atténuer une température qui peut atteindre 50 degrés Celsius. Elle est alors de l'ordre de 21.000 MW, largement supérieure aux 13.000 MW que le réseau irakien peut fournir, selon Moudaris.

(Stephen Kalin, Wilfrid Exbrayat pour le service français, édité par Marc Angrand)