Hollande en Inde dit vouloir "franchir une étape" sur les Rafale

dimanche 24 janvier 2016 10h26
 

PARIS, 24 janvier (Reuters) - François Hollande a dit espérer "franchir une étape" dans les négociations portant sur la vente de 36 avions Rafale à l'Inde, où il est arrivé dimanche pour une visite à tonalité économique.

New Delhi a annoncé l'an dernier son intention d'acheter ces appareils fabriqués par Dassault Aviation mais le contrat, estimé à 9,1 milliards de dollars (8,3 milliards d'euros), reste à conclure.

"Ici, nous allons franchir une autre étape qui va dans le sens, nous l'espérons tous, d'une acquisition par l'Inde de 36 avions Rafale", a déclaré le président français à sa descente d'avion, sur la base militaire de Chandigarh.

"L'accord intergouvernemental va être discuté ici, lors de ce voyage", a ajouté François Hollande devant les télévisions françaises.

Le chef de l'Etat français doit rencontrer lundi le Premier ministre indien, Narendra Modi, à New Delhi.

Cette semaine à Paris, on disait espérer que cette visite serait "l'occasion d'avancer sur le chemin de la finalisation contractuelle" tout en précisant que le dossier du Rafale n'était "pas l'objet" du voyage présidentiel.

De source proche du dossier, on précisait en outre ces derniers jours que l'Inde négociait l'ajout d'une option à sa commande ferme de 36 appareils. (Simon Carraud, édité par Danielle Rouquié)