L'Iran appelle à investir dans l'aéronautique, Boeing bienvenu

dimanche 24 janvier 2016 09h43
 

TEHERAN, 24 janvier (Reuters) - Le ministre iranien des Transports a appelé dimanche les sociétés étrangères à investir dans le secteur aéronautique et annoncé une politique de tolérance zéro face à la corruption, au moment de l'ouverture du pays une semaine après la levée des sanctions internationales.

Abbas Akhoondi, qui avait il y a une semaine annoncé son intention d'acheter 114 avions civils à Airbus, a appelé Boeing à également entrer en négociations.

"Toutes les compagnies peuvent travailler en Iran", a déclaré le ministre lors de la première grande réunion post-sanctions qui se tenait à Téhéran, le Sommet CAPA Aviation.

"C'est dommage que nous n'ayons pu communiquer pendant longtemps, mais nous voudrions relancer cette amitié. Il n'y a de barrière pour personne", a-t-il ajouté.

Devant 300 dirigeants du secteur de l'aviation, le ministre a dit que toute personne qui les approcherait en prétendant représenter le gouvernement iranien dans des négociations "mentirait".

Maintenant que les sanctions internationales sont levées contre la République islamique en échange d'un encadrement de ses activités nucléaires, les autorités iraniennes, déterminée à avoir le plein contrôle des activités commerciales du pays, ont fait savoir que les intermédiaires qui s'immisceraient dans les achats du pays à l'international n'étaient pas les bienvenus. (Tim Hepher; Danielle Rouquié pour le service français)