Wall Street en baisse peu après l'ouverture

jeudi 21 janvier 2016 15h50
 

* Pour les valeurs à suivre, cliquez sur

NEW YORK, 21 janvier (Reuters) - Après une ouverture en légère hausse, Wall Street reculait jeudi dans les premiers échanges, ne profitant pas, contrairement aux Bourses européennes, des déclarations de Mario Draghi, le président de la Banque centrale européenne laissant entrevoir de nouvelles mesures de soutien à l'économie dans les mois à venir.

Vers 14h45 GMT, l'indice Dow Jones perd 12,46 points, soit 0,08%, à 15.754,28. Le Standard & Poor's 500, plus large, cède 0,24% à 1.854,81 et le Nasdaq Composite abandonne 0,53% à 4.448,07.

Wall Street poursuit ainsi sur sa lancée baissière, après avoir perdu quelque 1,5% mercredi sous le coup d'un nouveau plongeon des cours du brut et des craintes de voir le ralentissement économique chinois faire basculer le monde dans la récession.

La Banque centrale européenne (BCE) va "revoir et probablement reconsidérer" sa politique monétaire lors de sa prochaine réunion en mars en raison d'une dynamique inflationniste plus faible que prévu dans la zone euro, a déclaré son président Mario Draghi.

Ces propos ont déclenché une accélération de la hausse des Bourses européennes et ont permis aux cours du pétrole d'effacer une partie de leurs pertes.

Les inscriptions hebdomadaires au chômage ont enregistré une hausse surprise, ce qui fait dire à certains que le dynamisme du marché du travail s'essouffle aux Etats-Unis.

Du côté des valeurs individuelles, l'action Union Pacific (-6,3%) accuse la forte baisse du S&P 500 après que le premier opérateur ferroviaire américain a annoncé une baisse plus marquée que prévu de son bénéfice net au quatrième trimestre, en raison notamment d'une chute des volumes de fret.

Le titre Xilinx (+7,4%) inscrit l'une des plus fortes hausses de l'indice après que le fabricant de puces programmables a annoncé des résultats trimestriels supérieurs aux attentes, tout en donnant prise à des bruits de fusion et acquisition via un avis boursier détaillant les nouvelles directives pour la direction en cas de changement de contrôle.

L'action Travelers, une des composantes du Dow Jones, perd 1,13% après l'annonce d'une baisse de 16,6% de son bénéfice net du quatrième trimestre, les performances de l'assureur ayant été affectées par une baisse des revenus de souscription ainsi que par de moindres gains tirés des investissements, notamment dans le secteur énergétique. (Alan John Koshy à Bangalore, Benoit Van Overstraeten pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat)