21 janvier 2016 / 06:59 / dans 2 ans

** LE POINT SUR LES MARCHÉS avant l'ouverture en Europe **

PARIS/LONDRES, 21 janvier (Reuters) - Les Bourses européennes sont attendues en hausse jeudi à l‘ouverture, reprenant une petite partie de leurs lourdes pertes de la veille à la faveur de signes de ralentissement de la chute du pétrole, un répit qui pourrait toutefois n‘être que temporaire.

Le contrat mars sur le brut léger américain cède encore 0,78% à 28,12 dollars le baril après une nouvelle glissade de 4% mercredi, tandis que le Brent cède 0,65% à 27,70 dollars.

Les investisseurs espèrent des propos rassurants du président de la Banque centrale européenne, Mario Draghi, dans l‘après-midi à l‘issue du Conseil des gouverneurs, mais ils jugent très peu vraisemblable que BCE annonce de nouvelles mesures de soutien, en dépit de la rechute des cours pétroliers et des anticipations d‘inflation, qui n‘ont jamais été aussi basses depuis plus de trois mois.

D‘après les premières indications disponibles, l‘indice CAC 40 parisien pourrait regagner jusqu‘à 1,2% à l‘ouverture, le Dax à Francfort 1,1% et le FTSE à Londres 1,5%.

Les trois indices ont perdu respectivement 3,45%, 2,82% et 3,46% mercredi et sont en retrait de l‘ordre de 20% sur leurs pics de 2015.

La Bourse de Tokyo a fini en baisse de 2,43% jeudi, après un bref rebond en cours de séance.

L‘indice de la Bourse de Shanghai perd 1,75% vers 07h35 GMT et le yuan reste sous pression malgré des injections massives de liquidités de la Banque populaire de Chine à l‘approche du début des fêtes du Nouvel An chinois, début février.

L‘indice MSCI Asie-Pacifique hors Japon cède 0,48%.

La veille, Wall Street a pu réduire ses pertes en fin de séance grâce à un rebond des prix pétroliers. Le Dow Jones a perdu 1,56%.

VALEURS À SUIVRE:

* DEUTSCHE BANK a annoncé mercredi soir qu‘elle s‘attendait à dégager une perte nette record de l‘ordre de 6,7 milliards d‘euros sur l‘année 2015, en raison de dépréciations, de coûts de restructuration et de charges liées à des litiges.

* EDF - Force ouvrière a alerté mercredi François Hollande sur la situation d‘EDF, jugeant que l‘Etat actionnaire fait preuve d‘une incohérence préjudiciable à l‘entreprise dans ses décisions et que l‘électricien public est “au bord de la rupture”.

* SOITEC a annoncé mercredi poursuivre les discussions avec plusieurs investisseurs sur son projet de recapitalisation, le fabricant de matériaux pour semi-conducteurs évoquant dans un communiqué un niveau d‘endettement élevé et des fonds propres insuffisants.

* RÉMY COINTREAU a annoncé jeudi un retour à la croissance organique au troisième trimestre de son exercice décalé, porté par les solides performances de son cognac aux Etats-Unis, devenus son premier marché après trois ans de tourmente en Chine.

* Tableau des principaux marchés mondiaux : (Lisa Twaronite, avec Alexandre Boksenbaum-Granier, Juliette Rouillon pour le service français, édité par Marc Angrand)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below