Pernod Ricard va pouvoir engager la bataille du rhum aux USA

lundi 18 janvier 2016 17h53
 

PARIS, 18 janvier (Reuters) - Pernod Ricard a annoncé lundi avoir obtenu une licence auprès de l'Office of Foreign Assets Control (OFAC) américain lui permettant de renouveler l'enregistrement de sa marque de rhum cubain Havana Club aux Etats-Unis.

Cette nouvelle étape, qui clôt une longue série de procédures administratives, va permettre au numéro deux mondial des spiritueux d'engager à nouveau une procédure sur le fond devant la justice américaine sur la propriété de la marque de rhum également revendiquée par le groupe Bacardi.

"Nous nous félicitons de cette décision qui nous permet de porter à nouveau notre différend avec notre concurrent devant les tribunaux américains", a déclaré à Reuters Ian Fitzsimons, directeur juridique de Pernod Ricard.

Une décision de justice n'est pas attendue avant plusieurs années.

La décision administrative de l'OFAC est sans effet sur les ventes de rhum cubain sur le territoire des Etats-Unis, et le véritable enjeu pour le groupe français réside dans une levée de l'embargo américain frappant les produits cubains.

Dans l'hypothèse où il n'aurait pas obtenu les droits sur la marque Havana Club, Pernod Ricard a fait enregistrer sur le territoire américain une nouvelle marque, réplique de son rhum cubain, susceptible d'être immédiatement commercialisée aux Etats-Unis dès la levée de l'embargo.

Depuis le réchauffement des relations diplomatiques entre les Etats-Unis et Cuba, les touristes américains qui se rendent à Cuba sont autorisés à rapporter chez eux cigares et alcools cubains dans la limite de 100 dollars au total.

La marque Havana Club a été créée dans les années 1930 par la famille cubaine Arechabala, dont les biens ont été nationalisés par Fidel Castro au début des années 1960.

Bacardi, ancien producteur local devenu le numéro un mondial du rhum, revendique la propriété de la marque après en avoir racheté les titres de propriété à la fin des années 1990 auprès des descendants des fondateurs.   Suite...