Wall Street espère un retour aux fondamentaux

dimanche 17 janvier 2016 17h46
 

par Rodrigo Campos

NEW YORK, 17 janvier (Reuters) - Les dégagements massifs subis par Wall Street sur les deux premières semaines de l'année laissent espérer un scénario de capitulation qui permettrait aux fondamentaux du marché de reprendre le dessus.

La glissade des indices, avec un Standard & Poor's tombé brièvement vendredi à des plus bas de plus d'un an, rappelle l'époque noire de la grande récession de 2008-2009.

Pourtant, la plupart des indicateurs montrent que l'économie américaine est loin d'entrer en récession, selon de nombreux intervenants du marché. La correction du marché et l'ajustement des valorisations permettront de reporter l'attention sur les fondamentaux, à savoir les données économiques et les résultats de sociétés, après des années de dépendance à l'argent facile et à la politique monétaire ultra-accommodante de la Réserve fédérale, disent-ils.

"Je suis paradoxalement soulagé par la baisse du marché qui va nous permettre de revenir à des valorisations plus justes et de repartir de là, en empruntant un chemin tracé par le rythme de l'économie et les résultats des entreprises", affirme Jack Ablin, directeur des investissements chez BMO Private Bank à Chicago.

"Pour moi, cela revient à en finir avec toutes ces années sous influence de la Fed", ajoute-t-il.

Le ralentissement de la croissance chinoise est tenu pour beaucoup responsable de la chute des marchés boursiers et des cours du pétrole, ces derniers à leurs plus bas depuis 12 ans.

L'indice composite de Shanghai a clôturé vendredi à son plus bas niveau depuis décembre 2014, en baisse de plus de 20% par rapport à ses plus hauts de novembre.

"Les effets du ralentissement chinois se concentrent surtout sur le pétrole brut et il y a des informations selon lesquelles des fonds spéculatifs de matières premières sont confrontés à des appels de marge de plus en plus élevés à mesure que les cours du brut baissent", rapporte Gail Dudack, fondatrice de Dudack Research Group à New York, dans une note à ses clients vendredi.   Suite...