Diesel-Renault auditionné lundi par la commission Royal-Presse

samedi 16 janvier 2016 19h35
 

PARIS, 16 janvier (Reuters) - Renault sera auditionné lundi par la commission Royal pour s'expliquer sur les anomalies constatées durant les premiers tests d'émissions mis en place par la ministre de l'Ecologie dans le sillage du scandale Volkswagen, rapportent samedi les Echos.

Selon le journal, les dirigeants de Renault devront notamment répondre aux questions soulevées par les résultats des essais sur le petit crossover urbain Captur.

Denis Baupin, vice-président écologiste de l'Assemblée nationale et membre de la commission, avait fait état vendredi d'un dépassement des émissions de dioxyde d'azote (NOx) allant jusqu'à cinq fois la limite fixée pour l'homologation du véhicule.

Aucun commentaire n'a pu être obtenu dans l'immédiat auprès de Renault ou du ministère de l'Ecologie.

Renault a essuyé jeudi un coup de tabac à la nouvelle de perquisitions de la Direction de la concurrence sur trois de ses sites, une enquête qui ne dénote aucune fraude sur ses émissions polluantes, selon la ministre de l'Ecologie, mais a fait perdre à son titre de Bourse jusqu'à près de 23% en séance.

Depuis l'automne dernier, l'UTAC, l'organisme de certification national, a testé 22 véhicules de différentes marques. D'ici quelques mois, une centaine de véhicules doivent au total être testés.

Parallèlement aux essais pilotés par la commission Royal, la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF) a ouvert une enquête sur la manipulation des émissions polluantes de Volkswagen. Bercy avait indiqué fin septembre que l'enquête de la DGCCRF serait élargie dans un deuxième temps à tous les constructeurs commercialisant des véhicules dans l'Hexagone. (Gilles Guillaume, édité par Myriam Rivet)