France-Mauvaise fin 2015 pour les défaillances d'entreprises

mardi 19 janvier 2016 08h00
 

PARIS, 19 janvier (Reuters) - Les défaillances d'entreprises sont reparties à la hausse au quatrième trimestre en France, brisant le mouvement de baisse amorcé en 2014 après une année 2013 record en la matière, selon les chiffres publiés mardi par la société Altares.

La fin 2015 a surtout été meurtrière pour les petites entreprises, essentiellement celles à destination des particuliers dans des secteurs comme le commerce de détail, la restauration et les soins de beauté alors que la tendance a été favorable pour les autres, souligne Altares.

Un total de 15.914 défaillances ont été enregistrées au dernier trimestre 2015, soit 1,6% de plus qu'un an plus tôt, du fait d'un bond de 2,5% des liquidations judiciaires prononcées. Les redressements judiciaires ont augmenté dans le même temps de 0,9% et les procédures de sauvegarde ont diminué de 11,7%.

Sur l'ensemble de 2015, le nombre de défaillances progresse de 0,8%, à 63.081 contre 62.586 un an plus tôt. Il avait atteint un record de 63.983 en 2013.

La grève intervenue fin 2014 dans les tribunaux de commerce a influé sur l'évolution de 2015 des statistiques de défaillances, qui ont été particulièrement élevées au premier trimestre du fait d'un effet de rattrapage après des chiffres faibles les trois mois précédents.

L'année 2015 a vu les PME de plus de 50 salariés emboîter le pas de la baisse derrière les grands groupes et les entreprises de taille intermédiaire (ETI). Le nombre de leurs défaillances a enfin retrouvé son rythme d'avant-crise (408 sur l'année, soit le total le plus bas depuis 2008).

MOINS D'EMPLOIS MENACÉS

La diminution de la taille des entreprises touchées fait que le nombre d'emplois menacés a baissé de près de 10.000, à 235.000, en 2015.   Suite...