Le gouvernement veut maintenir la publicité à France Télévisions

vendredi 15 janvier 2016 12h01
 

PARIS, 15 janvier (Reuters) - Le gouvernement français entend faire rejeter un texte supprimant la publicité dans les programmes pour enfants de la télévision publique qui a été adopté par surprise à l'Assemblée nationale dans la nuit de jeudi à vendredi.

Cette proposition de loi écologiste interdit, à compter du 1er janvier 2018, la publicité commerciale pendant la diffusion des programmes de télévision publique destinés aux enfants de moins de douze ans. Elle a été adoptée en raison du faible nombre en séance de députés socialistes, du Front de gauche et des centristes de l'UDI, hostiles à cette disposition.

Le texte, que le Sénat avait adopté en octobre dans une version légèrement différente, prévoit également l'interdiction pendant les quinze minutes avant et après la diffusion ainsi que sur les sites internet des chaînes publiques qui proposent ces mêmes programmes pour enfants.

La proposition de loi avait été vidée de sa substance lors de son examen par la commission des Affaires culturelles de l'Assemblée mais le groupe écologiste a réussi à faire adopter en séance un amendement rétablissant la suppression.

"Je ne laisserai pas fragiliser le service public de l'audiovisuel", a déclaré dans un communiqué Fleur Pellerin, la ministre de la Culture et de la Communication.

La proposition de loi doit retourner en deuxième lecture au Sénat où elle sera probablement votée, puis revenir à l'Assemblée où le gouvernement entend bien mobiliser ses troupes dans le but de la faire rejeter. L'Assemblée nationale a constitutionnellement le dernier mot. (Emile Picy, édité par Yves Clarisse)