La Grèce a besoin de 4 mds pour le service de sa dette au T1

jeudi 14 janvier 2016 20h06
 

BRUXELLES, 14 janvier (Reuters) - La Grèce aura besoin de quatre milliards d'euros au premier trimestre pour honorer le service de sa dette, a déclaré jeudi le patron du fonds de secours de la zone euro, en notant que cela donnait un certain caractère d'"urgence" à la mise en oeuvre des réformes promises par Athènes.

Certains responsables de la zone euro pensent que la Grèce pourrait obtenir dès février l'aval de ses créanciers à ses projets de réforme, ce qui ouvrirait la voie à des discussions sur un allègement de sa dette, mais d'autres, comme le président de l'Eurogroupe Jeroen Dijsselbloem, s'attendent à ce que cette étape prenne plusieurs mois.

Le projet soumis par Athènes à Bruxelles le mois dernier inclut des mesures fiscales mais comprend surtout une réforme des retraites que des responsables de la zone euro ont décrit comme étant ambitieuse mais encore insuffisamment chiffrée.

Une fois le blanc seing obtenu, la Grèce pourrait obtenir le versement d'une nouvelle tranche de 5,5 milliards d'euros, a déclaré jeudi Klaus Regling, le directeur général du Mécanisme européen de stabilité (MES), au sortir d'une réunion de l'Eurogroupe. Mais il a averti que le montant pourrait évoluer : "Cela dépendra des derniers développements en matière de croissance et de recettes. Le montant n'est pas obligé de rester celui-là." (Jan Strupczewski, Véronique Tison pour le service français)