PSA dit ne pas avoir eu de perquisition de la DGCCRF

jeudi 14 janvier 2016 13h36
 

PARIS, 14 janvier (Reuters) - PSA Peugeot Citroën a fait savoir jeudi qu'il n'a pas fait l'objet d'un complément d'enquête de la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF) et que les tests d'émissions polluantes effectués sur ses véhicules n'ont montré aucune anomalie.

Le constructeur automobile français a fait cette mise au point à la suite de la chute de son cours de Bourse dans le sillage de l'effondrement du titre Renault, qui a pour sa part confirmé des visites sur certains de ses sites des enquêteurs de la DGCCRF.

"PSA informe ne pas avoir fait l'objet d'une perquisition de la DGCCRF", écrit le groupe dans un communiqué.

Il souligne que "les résultats des tests réalisés par la commission technique présidée par Madame Royal nous ont été communiqués et attestent de l'absence de toute anomalie".

L'action PSA, affectée comme l'ensemble du secteur automobile européen par la chute du titre Renault, réduit ses pertes avec la diffusion de ce communiqué.

A 13h30, PSA perd 5,6%, deuxième plus forte baisse de l'indice CAC 40 derrière Renault (-17,7%). L'automobile inscrit quant à elle la plus forte baisse sectorielle en Europe avec un recul de 4,9%.

Le gouvernement a lancé une campagne de tests en raison de l'affaire de trucage des émissions polluantes de véhicules diesel chez Volkswagen. (Gilles Guillaume, Dominique Rodriguez, édité par Julien Ponthus)