Bolloré renonce à une IPO pour son projet ferroviaire africain

jeudi 14 janvier 2016 12h48
 

PARIS, 14 janvier (Reuters) - Vincent Bolloré déclare avoir renoncé à introduire en Bourse les activités liées à son projet "Blueline" de construction d'une ligne ferroviaire en Afrique, privilégiant un financement sur les fonds propres du groupe Bolloré.

En octobre, des sources avaient indiqué à Reuters que l'homme d'affaires avait mandaté des banques pour travailler sur un projet d'IPO de cette activité.

"Non, il n'y a pas de projet d'introduction en Bourse. En assemblée générale, j'avais évoqué cette possibilité. Mais je n'ai pas lancé le processus. Nous finançons sur nos fonds propres", déclare-t-il à ce sujet dans une interview au magazine Challenges publiée jeudi.

Lancé en 2013, ce projet prévoit de créer une boucle ferroviaire en Afrique de l'Ouest traversant la Côte d'Ivoire, le Burkina Faso, le Niger, le Bénin et le Togo.

Ce projet, qui représente un investissement de près de trois milliards d'euros pour le groupe, a été lancé en 2013. Un premier tronçon de 140 kilomètres entre Niamey et Dposso, au Niger, a déjà été construit. (Jean-Michel Bélot, édité par Dominique Rodriguez)