15 janvier 2016 / 16:33 / il y a 2 ans

L'armée française se dote d'un nouveau logiciel de paie

par Julie Carriat

PARIS, 14 janvier (Reuters) - L'armée française va se doter d'un nouveau logiciel de calcul des paies des militaires dès juillet 2016 afin de remplacer un "logiciel fou" qui avait défrayé la chronique par ses importants dysfonctionnements, a déclaré vendredi Jean-Yves Le Drian.

Le ministre de la défense a souhaité revenir au plus vite à un état "normal" de fonctionnement de la paie des militaires.

"C'est bien la moindre des choses pour un pays en guerre", a t-il affirmé lors d'une conférence de presse.

"Le nouveau logiciel ne peut s'accommoder du moindre flou", a dit Jean-Yves Le Drian. Baptisé Source Solde, il a été développé par HR Software, filiale du groupe Sopra Steria .

Le marché, d'un montant de 128 millions d'euros, a été remporté en avril 2015 par Sopra Steria, préféré à Accenture et Atos. Avant sa fusion avec Sopra en 2014, Steria avait fait partie des prestataires du logiciel précédent.

Jean-Yves Le Drian a salué "une mobilisation considérable du ministère pour mettre fin, pour enrayer une situation complètement insupportable, intolérable."

Le logiciel Louvois avait été mis en place en 2011, avant l'arrivée de Jean-Yves Le Drian. Celui-ci avait acté son abandon en décembre 2013, après l'apparition de nombreuses erreurs -trop perçus ou moins versés- dans la paie des militaires.

Au plus fort de la crise, en 2012, 20% des soldes versées aux militaires français étaient erronées, a précisé le ministre.

Quelque 180.000 lettres pour créances à recouvrer ont été envoyées, et 52 millions d'euros versés dans le cadre d'un plan d'urgence ministériel pour corriger ces erreurs, a déclaré Jean-Yves le Drian.

"Ce logiciel fou était au carrefour de plusieurs difficultés majeures", a-t-il dit.

En juillet 2016, une phase de test du nouveau logiciel devrait être amorcée dans la Marine et devrait être complètement en place d'ici 2019 dans la Marine, l'armée de terre, le service de santé des armées et l'armée de l'air, pour gérer la paie de 250.000 personnes.

François Hollande a annoncé jeudi avoir demandé au ministre de la Défense d'étudier les "compensations" possibles pour les militaires français, soumis à un "rythme dense" et à une forte pression depuis les attentats de 2015.

La France fait partie de la coalition internationale menant des frappes en Syrie et en Irak, et maintient au Sahel un dispositif antiterroriste de quelque 3.000 militaires. (Edité par Yves Clarisse)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below