BOURSE-Casino se retourne à la baisse, le consensus trop optimiste

jeudi 14 janvier 2016 11h25
 

PARIS, 14 janvier (Reuters) - L'action Casino s'est retournée à la baisse dans la matinée à la Bourse de Paris, où le distributeur accuse désormais l'un des plus forts reculs de l'indice SBF 120 après une publication jugée décevante sur les marchés émergents et des attentes trop élevées de la part des analystes.

A 11h13, le titre Casino perd 4,48% à 38,895 euros après avoir gagné 2% dans les premiers échanges. Au même instant, le SBF 120 perd 2,37%.

Casino a annoncé jeudi un chiffre d'affaires quasiment stable au quatrième trimestre en données organiques mais en repli à magasins constants, avec un tassement de sa dynamique en France, une moindre chute de ses activités dans l'électronique au Brésil et une forte baisse de son e-commerce.

Le groupe a confirmé prévoir un Ebitda significativement supérieur en France au deuxième semestre 2015 par rapport à celui de 2014.

"Casino doit réviser à la baisse ses prévisions annuelles après des chiffres décevants au quatrième trimestre à cause des tendances dans les marchés émergents (...) La conférence téléphonique n'a pas répondu aux attentes des investisseurs", commente un trader en poste à Paris.

De son côté, Société générale a jugé trop élevées les attentes du consensus dans une note.

"Nous restons inquiets par le risque de nouvelles pressions sur les résultats dans les marchés émergents (Brésil). Nous devons être convaincus que le consensus a touché le fond avant d'être plus optimiste. Ce n'est probablement pas encore le cas", estime le courtier.

"Le groupe a prévu un Ebit de 1,5 milliard d'euros pour l'année 2015 (...) mais le consensus (...) est clairement trop élevé", ajoute le courtier.

Antoine Giscard d'Estaing a jugé néanmoins "réaliste" le consensus d'analystes de 1,5 milliard de résultat opérationnel courant en 2015, déjà révisé en forte baisse par rapport aux 1,68 à 1,78 milliard attendus en octobre et aux 2,13 milliards d'euros attendus en juillet.

La prévision du résultat opérationnel en France a elle aussi été révisée en baisse, à 340 millions d'euros, alors que le groupe disait encore tabler sur 400 millions à la mi-octobre.

Casino est sous les feux de l'actualité depuis le mois dernier, et a connu sept semaines consécutives de baisse jusqu'à ce lundi, en raison des inquiétudes sur sa dette qui ont été exacerbées par les critiques de l'investisseur américain Carson Block. (Alexandre Boksenbaum-Granier et Pascale Denis, édité par Jean-Michel Bélot)