La Banque d'Angleterre laisse son taux directeur inchangé à 0,5%

jeudi 14 janvier 2016 13h22
 

LONDRES, 14 janvier (Reuters) - La Banque d'Angleterre (BoE) s'attend à ce que la chute des cours du pétrole pèse sur l'inflation en Grande-Bretagne dans les mois à venir mais elle s'interroge sur les effets à plus long terme.

Les membres du comité de politique monétaire de la BoE estiment en outre que la croissance économique pourrait devoir être plus faible que leurs précédentes prévisions.

Lors de leur réunion du mois de janvier qui s'est achevé ce jeudi, ils ont voté par huit voix contre une en faveur du maintien du taux directeur de la BoE à 0,5%.

"Bien que le nouveau déclin des cours du pétrole compresse l'inflation mondiale à court terme (...) ces conditions devraient à terme fournir un soutien net aux dépenses au Royaume-Uni et chez ses principaux partenaires commerciaux", écrit la BoE dans le compte rendu de sa réunion.

"Il n'y a pas de certitude quant au fait de savoir si la modération des perspectives concernant la croissance de l'activité à court terme implique une atténuation des pressions inflationnistes", ajoute-t-elle. (William Schomberg et David Milliken; Bertrand Boucey pour le service français, édité par Patrick Vignal)