Linamar confiant de réussir son OPA sur Montupet-PDG

mercredi 13 janvier 2016 10h31
 

par Gilles Guillaume

PARIS, 13 janvier (Reuters) - Linamar est confiant dans la réussite de son OPA sur Montupet, qui s'achève lundi prochain, et estime avoir de bonnes chances de pouvoir racheter la totalité de l'équipementier automobile français, a déclaré à Reuters la PDG du groupe canadien.

Linamar a annoncé mi-octobre son intention d'acheter le leader mondial de la culasse pour 71,53 euros par action en numéraire, soit un montant de 771 millions d'euros, dans le cadre d'une OPA amicale qui s'est ouverte le 10 décembre.

L'offre, assortie de la reprise des 65 millions d'euros de dette du groupe, est soutenue par les dirigeants de Montupet qui détiennent environ 37% de la société.

"Nous n'aurons le résultat que la semaine prochaine, mais nous nous sentons relativement confiants parce que bien sûr les fondateurs ont déjà apporté leurs titres", a déclaré Linda Hasenfratz mardi soir dans une interview à Reuters.

"Nous avons donc déjà bien avancé pour atteindre le seuil minimum d'acceptation de 50% requis (...) et nous pensons que l'opportunité d'une pleine acquisition est très bonne vu le prix que nous offrons."

Interrogée sur les éventuelles retombées sociales du rachat de Montupet, qui emploie 3.200 personnes, la fille du fondateur Frank Hasenfratz a souligné que les deux entreprises étaient très complémentaires et donc que les doublons entre elles n'étaient pas nombreux.

Face à la vague de consolidation qui s'est emparée à nouveau des équipementiers automobiles, un rachat de Montupet permettra à Linamar d'étoffer son offre et de porter de près de 20% à près de 30% la part de ses ventes réalisées en Europe, région du monde où le secteur automobile se redresse en ce moment.

L'opération ouvrira parallèlement à Montupet les portes du marché chinois, où il n'est pas encore présent tandis que Linamar y compte trois usines, et bientôt quatre.   Suite...