Les ministères russes priés de réduire leurs dépenses de 10%

mardi 12 janvier 2016 12h53
 

MOSCOU, 12 janvier (Reuters) - Pour la deuxième année consécutive, les ministères russes vont devoir réduire leurs dépenses de 10%, afin de compenser la baisse des recettes gouvernementales due à la chute des cours du pétrole, a-t-on appris mardi de deux sources autorisées.

Plusieurs domaines de dépenses seront épargnés, comme les retraites ou le paiement des fonctionnaires.

Selon ce plan approuvé le mois dernier lors d'une réunion présidée par le Premier ministre Dmitri Medvedev, les ministères ont jusqu'au 15 janvier pour présenter leurs propositions de coupes budgétaires, a dit l'une des sources. Passé ce délai, le ministère des Finances décidera à leur place.

L'économie devrait représenter 700 milliards de roubles (8,44 milliards d'euros) pour le budget de l'Etat, qui dépend pour près de la moitié de ses recettes des revenus tirés du pétrole et du gaz.

Le projet de budget 2016 approuvé en octobre dernier fixe le total des dépenses fédérales à 15.800 milliards de roubles (190 milliards d'euros), contre 15.500 milliards en 2015.

Le déficit est prévu à 3% du produit intérieur brut mais sur la base d'une hypothèse déjà décrite par le président Vladimir Poutine comme "irréaliste", à savoir un prix moyen du pétrole de l'Oural à 50 dollars le baril en 2016.

Les cours du brut sur les marchés mondiaux s'approchent aujourd'hui des 30 dollars le baril. (Darya Korsunskaya; Jean-Stéphane Brosse pour le service français)