Banques-Vers un ratio de levier à deux vitesses

lundi 11 janvier 2016 19h51
 

par Huw Jones

LONDRES, 11 janvier (Reuters) - Les régulateurs bancaires internationaux ont évoqué la possibilité de soumettre les 30 plus grandes banques internationales à un ratio de liquidité renforcée, signalant ainsi pour la première fois lundi la possibilité d'un ratio à deux vitesses.

Ce ratio représente le rapport entre les fonds propres durs, "Tier One", des banques et l'ensemble de leurs actifs, sans prise en compte du risque.

Le groupe des gouverneurs de banque centrale et des responsables du contrôle bancaire (GHOS), est convenu dimanche que le niveau permanent de ce ratio devrait rester à 3% pour la quasi-totalité des banques dans le monde.

Le GHOS a dit avoir discuté d'"exigences supplémentaires" pour les 30 "banques globalement systémiques" à l'échelle mondiale parmi lesquelles Goldman Sachs, HSBC, Deutsche Bank et BNP Paribas.

"Le GHOS achèvera le calibrage en 2016 pour laisser suffisamment de temps pour la mise en oeuvre du ratio de levier (...) au 1er janvier 2018", précise le communiqué de l'organe de gouvernance du Comité de Bâle en charge de la solidité du système financier mondial.

Les régulateurs doivent encore décider quelle forme prendra cette exigence additionnelle -- soit un montant forfaitaire, soit un montant progressif en fonction de la taille de la banque.

Les Etats-Unis, la Suisse et la Grande-Bretagne ont déjà opté pour un ratio de levier pour leurs banques allant de 4% à 6%, bien au-dessus du minimum retenu par le Comité de Bâle.

Le GHOS a aussi avalisé les nouvelles règles concernant la distinction entre le portefeuille bancaire et le portefeuille de négociation des banques pour le calcul des fonds propres réglementaires.   Suite...