La Bourse de Paris-Les valeurs du jour lundi (clôture)

lundi 11 janvier 2016 18h29
 

* Valeurs qui se traitent ex-dividende 
    * Le point sur les marchés européens 

    PARIS, 11 janvier (Reuters) - - Les valeurs du jour lundi à
la Bourse de Paris, où le CAC 40 a clôturé en baisse de
0,49% à 4.312,74 points après une séance volatile dans un climat
toujours incertain. Le nouveau recul marqué des marchés actions
chinois suscite le doute sur la capacité de Pékin à garder le
contrôle de son économie.  La semaine
dernière, l'indice phare parisien avait perdu 6,54%.

    * Les VALEURS PÉTROLIÈRES ont souffert d'une sixième
séance consécutive de baisse des cours du pétrole, avec un baril
de Brent en recul de 5,37% à 31,75 dollars vers 18h. 
    VALLOUREC a perdu 6,59% à 6,592 euros, TECHNIP
 1,45% à 37,98 euros et CGG 3,73% à 2,32
euros. En revanche, TOTAL a résisté et fini inchangé à
37,35 euros.
    
    * LAFARGEHOLCIM a reculé de 3,05% à 41,225 euros,
plus forte baisse du CAC 40. Un analyste dit anticiper une
dégradation des résultats du groupe dans un environnement
macroéconomique plus incertain.
    
    * Les VALEURS CYCLIQUES ainsi que les titres au profil plus
risqué comme les SOCIÉTÉS BIOPHARMACEUTIQUES ou
BIOTECHNOLOGIQUES (-3,14% pour l'indice Thomson Reuters des
biotechs ) ont également été délaissées avec le retour
de l'aversion au risque.
    SCHNEIDER ELECTRIC a cédé 1,91% à 48,705 euros et
SOLVAY 1,72% à 85,14 euros. 
    DBV TECHNOLOGIES (-7,4% à 56,03 euros) a signé la
plus mauvaise performance du SBF 120, tandis que
SARTORIUS STEDIM BIOTECH a reculé de 3,83% à 319,05
euros.

    * INNATE PHARMA a en revanche bondi de 8,54% à
13,85 euros, plus forte hausse du SBF 120, dans des
volumes nourris après l'annonce d'une nouvelle collaboration
avec SANOFI (-1,37% à 73,65 euros) dans le domaine
très prometteur de l'immuno-oncologie. 
            
    * Le SECTEUR AUTOMOBILE européen a pris 0,18% dans
le sillage de VOLKSWAGEN (+1,69%), qui va proposer
aux autorités américaines d'installer un nouveau convertisseur
catalytique sur quelque 430.000 véhicules équipés du logiciel de
trucage des tests anti-pollution. 
    RENAULT s'est octroyé 1,18% à 84,76 euros et PSA
 0,53% à 14,295 euros.
        
    * VINCI a gagné 2,16% à 58,09 euros, meilleure
progression du CAC 40, et SAINT-GOBAIN a grappillé
0,07% à 36,145 euros. Selon un trader, Bank of America Merrill
Lynch a relevé son conseil sur les deux titres à "acheter".
    
    * THALES a gagné 3,65% à 71,78 euros quand SAFRAN
 a reculé de -1,68% à 58,61 euros, JPMorgan jouant les
arbitres entre les deux équipementiers aéronautiques en se
montrant plus optimiste pour le premier que pour le second.
 
    
    * NOKIA a fini la séance en hausse de 0,72% à
6,813 euros et ALCATEL-LUCENT de 0,27% à 3,72 euros.
Alcatel-Lucent, désormais sous le contrôle du finlandais Nokia,
a modifié la composition de son conseil d'administration mais a
confirmé Philippe Camus en tant que président-directeur général.
 
    L'offre publique d'échange de Nokia sur les actions et les
OCEANE Alcatel-Lucent en circulation qu'il ne détient pas encore
sera rouverte du 14 janvier au 3 février inclus. 
    
    * ELIOR a clôturé en hausse de 2,31% à 18,195
euros après qu'UBS a initié le suivi du groupe de restauration
collective en conseillant d'acheter le titre et en soulignant le
potentiel sous-estimé de nouveaux contrats. 

    * EUROTUNNEL a abandonné 2,73% à 10,325 euros,
Exane BNP Paribas ayant abaissé son conseil sur l'opérateur du
tunnel sous la Manche de "surperformance" à "neutre" en décelant
des risques de baisse pour la valeur. 
    
    * EUROPACORP (+11,79% à 4,93 euros) a enregistré la
plus forte hausse de l'indice CAC Mid & Small. La
société de production rechercherait un partenaire, selon le
journal Les Echos, qui cite VIVENDI (-0,16% à 18,72
euros) ou un investisseur chinois comme possible nouvel
actionnaire.
    
    * ARTPRICE (-3,02% à 12,22 euros) a annoncé
vendredi avoir déposé auprès de l'AMF un signalement d'abus de
marché sur son titre, "notamment suite à une déformation du
mécanisme de formation des prix, en fournissant les éléments
incriminés nécessaires à la bonne marche de l'enquête sur une
période conséquente". (Le communiqué: bit.ly/1mLcr2c)   
     

 (Joseph Sotinel et Alexandre Boksenbaum-Granier, édité par
Dominique Rodriguez)