La Bourse de Paris-Les valeurs du jour jeudi (clôture)

jeudi 7 janvier 2016 18h10
 

* Valeurs qui se traitent ex-dividende 
    * Le point sur les marchés européens 

    PARIS, 7 janvier (Reuters) - Les valeurs du jour jeudi à la
Bourse de Paris, qui a clôturé en baisse une nouvelle séance
marquée par les craintes persistantes entourant le secteur
parapétrolier et surtout la Chine, même si l'annonce de la
suspension du coupe-circuit sur les marchés actions chinois a
permis de réduire les pertes du marché dans l'après-midi.
 
    Le CAC 40 a fini en baisse de 1,72% à 4.403,58
points. Aucune valeur composant l'indice phare de la Bourse de
Paris n'a gagné de terrain.
    
    * Les VALEURS liées aux RESSOURCES de BASE (-5,17%,
plus forte baisse sectorielle en Europe) et celles liées au
PÉTROLE (-2,75%) ont particulièrement souffert de la
déstabilisation des places financières liée à l'accroissement
des inquiétudes concernant la Chine.
    ARCELORMITTAL (-5,55% à 3,492 euros) a accusé la
plus forte baisse du CAC 40. APERAM a reculé de 3,53%
à 30,03 euros et ERAMET de 2,81% à 26,59 euros.
        
    * Les valeurs PÉTROLIÈRES ont également subi l'impact de la
déception suscitée par le groupe parapétrolier norvégien TGS
 (-13,54%), qui a publié des résultats inférieurs aux
attentes au titre du quatrième trimestre 2015 et a dit
s'attendre à ce que les conditions de marché restent faibles en
2016. 
    VALLOUREC (-7,53% à 7,13 euros) a accusé la plus
forte baisse du SBF 120, MAUREL & PROM s'est
replié de 4,71% à 2,63 euros, CGG de 3,94% à 2,44
euros et TECHNIP de 3,67% à 40,125 euros.
    
    * Les VALEURS CYCLIQUES, FINANCIÈRES ainsi que les titres au
profil plus risqué comme les sociétés BIOPHARMACEUTIQUES ou
BIOTECHNOLOGIQUES ont été délaissées avec le retour de
l'aversion au risque, les tensions géopolitiques en Corée du
Nord et au Moyen-Orient s'ajoutant au contexte macroéconomique
chinois.
    SOLVAY a baissé de 2,9% à 90,31 euros, PSA
 de 2,74% à 14,385 euros, CREDIT AGRICOLE de
2,45% à 10,155 euros et SOCIETE GENERALE de 2,42% à
39,935 euros.
    Hors CAC, DBV TECHNOLOGIES s'est replié de 6,04% à
62,49 euros, SARTORIUS STEDIM BIOTECH de 4% à 335,70
euros et GENFIT de 3,39% à 30,20 euros.
    
    * SAINT-GOBAIN a perdu 4,31% à 36,455 euros, alors
que Berenberg a aussi abaissé sa recommandation sur le titre
d'"acheter" à "conserver", jugeant le numéro un mondial de la
production, transformation et distribution de matériaux exposé à
travers ses activités industrielles. 
    
    * PUBLICIS (-3,4% à 55,20 euros) a touché un plus
bas d'un an, Bernstein ayant également abaissé son objectif de
cours de 85 euros à 67,50 euros.
    
    * En revanche, NUMERICABLE-SFR (+1,36% à 37,505
euros, plus forte des rares progressions du SBF 120 )
et ILIAD (+0,44% à 226 euros) ont encore profité de la
perspective d'une concentration du secteur télécoms français.
    
    * AIR FRANCE-KLM a grimpé de 0,41% à 7,581 euros à
la faveur de la faiblesse des cours du pétrole et de la
confirmation, par son PDG, d'un bénéfice d'exploitation en 2015.
 
    
    * UBISOFT s'est octroyé 0,23% à 23,67 euros alors
que, selon des traders, VIVENDI (stable à 19,06 euros)
aurait profité de la chute de l'éditeur de jeux vidéo mercredi
(-8,84%) pour acquérir des titres Ubisoft. L'un des traders
explique que Vivendi aurait également acheté de titres GAMELFOT
 (+0,88% à 5,72 euros). Joint par Reuters, Vivendi n'a
fait aucun commentaire.
    
    * TRANSGENE a gagné 2,19% à 3,74 euros après que
le groupe a annoncé avoir obtenu de nouvelles sources de
financement à hauteur de 30 millions d'euros en vue d'engager de
nouvelles études cliniques. 

 (Alexandre Boksenbaum-Granier et Joseph Sotinel, édité par
Jean-Michel Bélot)