RPT-A Wall Street, les investisseurs attendent "l'effet janvier"

lundi 4 janvier 2016 06h00
 

(Répétition sans changement d'une dépêche diffusée dimanche)

* ENCADRE-Les performances de Wall Street en 2015

par Chuck Mikolajczak

NEW YORK, 4 janvier (Reuters) - Après avoir enregistré en 2015 ses variations annuelles les plus faibles depuis 2011, Wall Street risque de se trouver confrontée en 2016 aux mêmes incertitudes que l'an dernier, donc aux mêmes difficultés pour trouver une tendance nette.

De nombreux investisseurs, sans négliger les facteurs susceptibles de peser sur les cours et d'alimenter la volatilité, restent toutefois optimistes, et un bon démarrage pourrait conforter ce choix.

Selon le Stock Trader's Almanac, l'orientation prise par le marché en janvier vaut, dans 75% des cas, pour l'année dans son ensemble.

Dès les prochains jours, le marché pourrait bénéficier de "l'effet janvier", c'est à dire le rachat de valeurs vendues en décembre pour des raisons fiscales, que les investisseurs réintègrent généralement dans leur portefeuille à des prix plus bas.

Parmi les valeurs de l'indice Standard & Poor's 500, 301 accusaient au 30 décembre une baisse de 10% ou plus par rapport à leur plus haut des 52 dernières semaines, et pour 175 d'entre elles, ce recul atteignait même 20% voire davantage, selon Ryan Detrick, responsable de la stratégie de marché de Kimble Charting Solutions.

Le repli général du marché en 2015 a été freiné par ce que certains surnomment les "FANG", à savoir Facebook, Amazon , Netflix et Alphabet, quatre valeurs qui représentent au total plus de 5% de la valeur du S&P 500 et qui ont toutes pris au moins 35% en 2015.   Suite...