Grèce-Accord sur la privatisation d'un complexe de luxe

dimanche 3 janvier 2016 15h23
 

ATHENES, 3 janvier (Reuters) - L'agence des privatisations grecques a annoncé dimanche avoir signé un accord de 400 millions d'euros avec le fonds d'investissement Jermyn Street Real Estate Fund sur la vente d'Astir Palace, un complexe touristique de luxe situé près d'Athènes.

La justice avait bloqué l'opération en mars, estimant que le plan d'occupation des sols soumis par Athènes enfreignait la loi en vigueur.

Le plan de développement et d'occupation des sols a été amendé avant la signature afin de respecter les conditions posées par le tribunal administratif, a précisé l'agence des privatisations dimanche.

"La totalité du processus devrait être achevée au premier semestre 2016", a-t-elle précisé.

Jermyn Street Real Estate Fund représente des investisseurs de Turquie, d'Abou Dhabi, de Dubaï, du Koweït et d'autres émirats.

L'Etat devrait empocher environ 100 millions d'euros dans l'opération, le reste allant à la Banque nationale de Grèce , la première banque du pays, qui possède quelque 85% du capital du complexe touristique.

Athènes n'a jusqu'à présent levé qu'environ 3,5 milliards d'euros de recettes de privatisations depuis 2010 alors que l'objectif initial était de 50 milliards.

(George Georgiopoulos; Marc Angrand pour le service français)