LEAD 1-Italie-Renzi lie son avenir à la réforme constitutionnelle

mardi 29 décembre 2015 17h25
 

(Précisions, citations)

par Gavin Jones

ROME, 29 décembre (Reuters) - Le président du Conseil italien Matteo Renzi a estimé mardi que sa carrière politique aura "échoué" s'il ne parvient pas à faire adopter lors d'un référendum prévu en 2016 la réforme constitutionnelle qu'il défend depuis son entrée en fonction il y a près de deux ans.

"Il est clair que si je perds le référendum, je considérerai que mon expérience politique a échoué", a-t-il dit lors de sa conférence de presse de fin d'année, qui a duré plus de deux heures.

Le chef du gouvernement italien a fait de cette réforme l'un des principaux chevaux de bataille de sa politique, arguant de la nécessité d'améliorer le fonctionnement des institutions du pays.

La réforme prévoit de réduire de deux tiers le nombre des sénateurs et de mettre fin au bicamérisme intégral qui confère à la chambre haute du Parlement les mêmes pouvoirs que ceux de la chambre des députés et notamment celui de renverser le gouvernement.

Le texte, qui est actuellement en discussion au parlement, doit faire l'objet d'une approbation par référendum car il introduit une modification de la Loi fondamentale italienne.

Ce référendum devrait avoir lieu en octobre, a précisé Matteo Renzi.

Le chef du gouvernement a par ailleurs fait adopter cette année par le Parlement une réforme électorale qui introduit un système à deux tours pour les élections législatives afin d'assurer l'émergence de majorités claires et éviter les impasses politiques comme celle de 2013.   Suite...