Toshiba en quête de financements additionnels pour se restructurer

mardi 29 décembre 2015 00h59
 

TOKYO, 29 décembre (Reuters) - Le conglomérat japonais Toshiba, qui tente de se remettre d'un scandale comptable de grande ampleur, entend demander 300 milliards de yens de lignes de crédits supplémentaires (environ 2,3 milliards d'euros) pour financer le plan de restructuration dévoilé la semaine dernière, rapporte le quotidien économique Nikkei.

Le groupe a annoncé il y a une semaine 6.800 suppressions d'emplois dans ses activités d'électronique grand public dans le cadre d'une restructuration liée à ce scandale comptable de 1,3 milliard d'euros. Pendant des années, le groupe, dont les activités vont de l'électroménager au nucléaire, a surestimé ses bénéfices dans ses comptes. (voir et )

Le quotidien Nikkei, qui cite le directeur financier du groupe, Masayoshi Hirata, précise que Toshiba devrait approcher plusieurs banques dont la Mizuho Bank et la Sumitomo Mitsui Banking.

Le groupe négocie également la cession de sa branche d'équipement Toshiba Medical Systems, ajoute le journal. (Bureau de Tokyo; Henri-Pierre André pour le service français)