Le groupe Flo engage une renégociation de sa dette bancaire

lundi 28 décembre 2015 19h04
 

PARIS, 28 décembre (Reuters) - Le groupe Flo a annoncé lundi avoir conclu un accord avec ses banques en vertu duquel ces dernières ont accepté de suspendre pendant quatre mois l'application des 'covenants' bancaires attachés à sa dette bancaire.

Pénalisé par un environnement économique difficile, aggravé par les attentats du 13 novembre à Paris, le groupe de restauration commerciale indique dans un communiqué qu'il va engager au cours de ces quatre prochains mois des négociations pour restructurer sa dette.

"Cette période de quatre mois sera mise à profit par Groupe Flo pour renégocier, en toute sérénité, ses crédits bancaires et les adapter au nouvel environnement économique", explique ainsi l'entreprise.

A fin septembre, sa dette nette bancaire s'élevait à 67,1 millions d'euros.

Le groupe est présent sur le marché de la restauration avec des enseignes comme Hippopotamus, Tablapizza, Taverne de Maître Kanter ou encore Bistro Romain.

En décembre 2014, il avait déjà conclu avec son pool bancaire un accord sur le réaménagement de sa dette financière, comprenant notamment la réduction d'un crédit revolving de 50 à 30 millions d'euros.

Début décembre, le groupe de restauration collective Elior avait indiqué que les attentats avaient eu "un petit impact négatif" sur le chiffre d'affaires de novembre dans l'activité des concessions, les musées essentiellement, et plus marginalement les aéroports et les gares.

Pour soutenir les commerçants et les PME dont les activités ont été affectées par les attentats, des mécanismes d'aide ont été mis en place. La mairie de Paris a par exemple conclu un accord avec les assureurs français pour créer un fonds d'aide d'un million d'euros.

Le communiqué:

bit.ly/1QSgZRs (Matthieu Protard, édité par Wilfrid Exbrayat)