Berne n'attend pas de nouveau plancher pour le franc suisse-presse

mercredi 23 décembre 2015 15h07
 

ZURICH, 23 décembre (Reuters) - La ministre des Finances sortante de la Confédération helvétique, Eveline Widmer-Schlumpf, ne s'attend pas à voir la banque centrale rétablir prochainement un cours plancher pour le franc suisse, selon un entretien publié mercredi par un journal suisse.

La Banque nationale suisse (BNS) a abandonné en janvier dernier le cours plancher du franc suisse de 1,20 pour un euro. La monnaie européenne se traite actuellement à environ 1,08 franc.

"La Banque nationale a toujours la possibilité d'envisager un cours plancher, mais je ne pense pas que le moment soit opportun. Cependant la décision est et restera du ressort de la Banque nationale", indique le Bündner Tagblatt en citant la ministre.

Eveline Widmer-Schlumpf, qui sera remplacée par Ueli Maurer à la tête du ministère des Finances le 1er janvier, a observé que l'impact négatif de l'appréciation du franc sur l'économie suisse s'était avéré moins important que prévu.

"Cela pourra se voir dans les recettes fiscales 2015, qui sont supérieures aux prévisions", a-t-elle précisé au quotidien.

Selon elle, le franc suisse finira par s'affaiblir, même si cela pourrait prendre du temps.

En dépit d'appels émanant de la classe politique et de chefs d'entreprises réclamant la réinstauration d'un cours plancher, au motif que le raffermissement de la monnaie locale pénalise une économie en partie tournée vers les exportations, la BNS n'a pas infléchi sa politique.

La banque centrale helvétique a au contraire réaffirmé sa position, en évoquant le caractère trop coûteux des mesures de rachat de devises nécessaire pour maintenir un cours plancher. (Michael Shields, Myriam Rivet pour le service français, édité par Juliette Rouillon)