23 décembre 2015 / 16:22 / il y a 2 ans

RPT--Les introductions en Bourse US retombées à leur niveau de 2009

(Répétition du titre)

par Emiliano Mellino et Elzio Barreto

LONDRES, 23 décembre (Reuters) - Le marché des introductions en Bourse (IPO) aux Etats-Unis est retombé cette année à son plus bas niveau depuis 2009, selon des données de Thomson Reuters, de nombreuses opérations ayant dû être annulées ou réalisées à des prix plus bas que prévu.

Le montant total des cotations en Bourse dans le monde a diminué de 26% par rapport à 2014 à 185,9 milliards de dollars (171 milliards d'euros). C'est aux Etats-Unis que le marché a souffert le plus, les IPO n'ayant représenté que 28,7 milliards depuis le début de l'année, en recul de 48% par rapport à 2014.

L'Asie a également souffert, avec une baisse de 35% du montant des introductions en Bourse, à 65 milliards de dollars.

"Nous pensions tous que nous aurions finalement une année qui pourrait aligner quatre bons trimestres," dit Sam Kendall, responsable du marché mondial des capitaux chez UBS.

"A voir les projets en cours et l'état d'esprit des investisseurs à travers le monde, la voie semblait bien dégagée et puis le train s'est mis à dérailler", a-t-il précisé.

La vague d'opérations en début de l'année a été interrompue au cours de l'été, les inquiétudes autour du ralentissement en Chine et du calendrier de la hausse des taux d'intérêt américains ayant porté la volatilité à des niveaux inconnus depuis 2011, au plus fort de la crise de la dette en zone euro.

En outre, la China Securities Regulatory Commission (CSRC) a brutalement suspendu ses autorisations de cotations mi-juin.

Aux Etats-Unis, des introductions en Bourse, dont celles de la chaîne d'épiceries Albertsons, du distributeur de produits de luxe Neiman Marcus et de la société de télécoms Digicel ont été reportées ou abandonnées.

De même, la cotation du spécialiste des systèmes de paiement américain First Data, qui devait être la plus grosse mise en Bourse de l'année, a dû faire l'objet d'une révision en baisse de sa fourchette indicative de prix pour passer la rampe.

"Nous attendions une longue série d'IPO de sociétés rachetées par des fonds de capital investissement en 2007 et 2008 (...) et elles ont fini par ne pas pouvoir se faire aux prix souhaités au second semestre", ajoute David Hermer, responsable des marchés des capitaux de Credit Suisse.

Ce coup d'arrêt aux introductions en Bourse dans le monde a toutefois été compensé par d'autres opérations, telles que les augmentations de capital et les cessions de blocs, et le marché mondial des capitaux a atteint au total 856,3 milliards de dollars, tout juste en repli de 4% par rapport à l'an dernier.

Néanmoins, le montant des commissions sur le marché mondial des capitaux a baissé de 13% à 20,2 milliards de dollars avec le recul du nombre d'IPO, les opérations qui rapportent le plus. (Juliette Rouillon pour le service français)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below