LEAD 1-Grèce-NBG cède sa part dans Finansbank à QNB pour 2,7 mds

mardi 22 décembre 2015 12h09
 

(Actualisé avec commentaires et détails supplémentaires)

DUBAI/ATHENES, 22 décembre (Reuters) - La Banque nationale du Qatar (QNB), premier établissement de crédit de la région du Golfe, a annoncé mardi l'acquisition de la participation de 99,81% que détient la Banque nationale de Grèce (NBG) dans le groupe financier turc Finansbank pour 2,7 milliards d'euros.

La Banque nationale de Grèce va ainsi pouvoir combler un déficit de fonds propres mis en évidence lors des tests de résistance menés par la Banque centrale européenne (BCE) dans les quatre principaux établissements du secteur bancaire grec en octobre dernier.

La NBG devrait ainsi voir son ratio de fonds propres "tier one" progresser de 600 points de base, à 19,6%, soit "le plus élevé par rapport à ses homologues", indique l'établissement.

Avec le produit de la cession de sa filiale turque, la banque grecque va rembourser deux milliards d'euros au Fonds hellénique de stabilité financière (FHSF), ce qui allègera de 150 millions d'euros ses dépenses annuelles.

Cette opération lui permettra également de réduire sa dépendance à l'égard des coûteuses liquidités d'urgence fournies par la banque centrale grecque.

De son côté, QNB, dont la moitié du capital est aux mains du fonds souverain qatari, va ainsi poursuivre son extension au-delà de son marché domestique.

"Cette transaction représente une étape significative dans la perspective de QNB de devenir emblématique d'ici 2017 dans la région MEA (Moyen-Orient et Afrique) et de figurer parmi les principales banques mondiales d'ici 2030", a déclaré dans un communiqué le directeur général de la banque qatarie, Ali Ahmed Al Kouwari.

Dans l'espoir de détrôner Standard Bank, leader africain, QNB a racheté en 2013 les activités égyptiennes de Société générale pour deux milliards de dollars et a pris l'an dernier une participation de 23,5% dans l'établissement panafricain Ecobank International.

La transaction, qui devrait se conclure au cours du premier semestre 2016 sous réserve de sa validation par les autorités de la concurrence, a été approuvée par les conseils d'administration des deux banques ainsi que par le conseil général du Fonds hellénique de stabilité financière, a précisé QNB dans un communiqué. (Tom Arnold à Dubaï; Angeliki Koutantou et George Georgiopoulos à Athènes; Nicolas Delame et Myriam Rivet pour le service français, édité par Patrick Vignal)