Vattenfall pense vendre ses actifs lignite en Allemagne au S1 2016

vendredi 18 décembre 2015 19h26
 

OSLO, 18 décembre (Reuters) - L'énergéticien suédois Vattenfall s'attend à conclure un accord de cession de ses centrales au lignite et ses mines en Allemagne de l'Est dans le courant du premier semestre de l'an prochain, a annoncé vendredi à Reuters son directeur général.

Vattenfall génère environ 60 terawatt heures (TWh) dans ses centrales au lignite par an, soit environ 10% de la production totale d'énergie en Allemagne, mais cette activité représente aussi la principale source d'émissions de carbone du groupe.

"Il y a clairement un intérêt du marché (...) Nous nous attendons à avoir quelque chose sur la table au cours du premier semestre de l'an prochain", a dit le directeur général Magnus Hall dans une interview.

Vattenfall a demandé aux repreneurs éventuels de manifester leur intérêt en septembre et des sources du secteurs ont indiqué à Reuters que la date limite pour soumettre un offre était lundi.

Deux société tchèques, EPH et CEZ, ont publiquement exprimé leur intérêt. Des sources proches du dossier situation ont également dit que le groupe d'investissement australien Macquarie et l'énergéticien allemand Steag s'étaient associés pour présenter une offre commune.

L'opération devait représenter 3,5 milliards d'euros mains maintenant, des sources disent maintenant qu'une estimation à 3 milliards est "beaucoup trop élevées" et que la valeur d'entreprise des centrales au lignite de Vattenfall pourrait se situer autour de 2.5 milliards d'euros.

Magnus Hall a refusé de commenter sur les candidats au rachat et a dit qu'il n'y avait pas de date limite pour les offre définitives. (Nerijus Adomaitis à Oslo, Arno Schuetze à Francfort et Jan Lopatka à Prague, Juliette Rouillon pour le service français)