La Caisse italienne des dépôts n'exclut pas d'investir dans T. Italia

jeudi 17 décembre 2015 19h23
 

ROME, 17 décembre (Reuters) - La Caisse italienne des dépôts (CDP) n'exclut pas d'investir dans Telecom Italia en cas de succès des discussions entre l'opérateur télécoms et la société Metroweb, contrôlée par la CDP, sur le déploiement d'un réseau de fibre optique en Italie, a déclaré jeudi son président.

En s'appuyant notamment sur Metroweb, petite société de fibre optique, le gouvernement de Matteo Renzi entend doter l'Italie d'un tel réseau permettant d'accélérer fortement les télécommunications. Il peine toutefois à impliquer Telecom Italia dans ce projet de plusieurs milliards d'euros mais les discussions entre l'ancien monopole italien des télécommunications et Metroweb semblent avoir progressé ces dernières semaines.

Le président de la CDP, Claudio Costamagna, a déclaré jeudi que Metroweb et Telecom Italia, dont le premier actionnaire est Vivendi, discutaient du déploiement de ce réseau de fibre optique dans 250 villes d'Italie.

Si ce projet aboutit, il pourrait conduire à "des changements dans la structure de l'actionnariat", a-t-il dit, en refusant de préciser si cela signifiait une prise de participation de la CDP (Cassa Depositi e Prestiti) dans Telecom Italia. "J'ai pour habitude d'agir d'abord et de parler ensuite de ce que j'ai fait", a déclaré Claudio Costamagna. (Giuseppe Fonte; Bertrand Boucey pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat)