Le taïwanais Foxconn a proposé d'investir dans Sharp-source

mercredi 16 décembre 2015 14h28
 

16 décembre (Reuters) - Le groupe taïwanais Hon Hai Precision Industry, plus connu sous le nom de Foxconn, a proposé la semaine dernière d'investir dans Sharp, le fabricant japonais d'écrans en difficulté, a-t-on appris mercredi auprès d'une source proche du dossier.

Sharp cherche toujours à sortir la tête de l'eau en dépit d'un renflouement de 200 milliards de yens (1,5 milliard d'euros) en mai, son deuxième plan de sauvetage en trois ans.

Le groupe japonais et ses principales banques créancières étudient des propositions "multiples" de Foxconn, parmi lesquelles un financement spécifique pour sa production d'écrans ou un investissement global dans l'entreprise, a dit la source.

Foxconn et Sharp envisagent depuis plusieurs mois un rapprochement mais le fonds public japonais INCJ (Innovation Network Corp of Japan) suit également le dossier de près.

INCJ est le principal actionnaire de Japan Display, le concurrent japonais de Sharp, et selon des sources le fonds est favorable à une fusion ou un partenariat entre les deux groupes.

Aucun commentaire n'a pu être obtenu dans l'immédiat auprès de Hon Hai. Sharp s'est contenté de réaffirmer qu'il discutait avec plusieurs parties mais que "rien n'était décidé à ce stade."

Des discussions précédentes en vue d'un rapprochement entre Hon Hai et Sharp avaient été rompues en 2012, Sharp reprochant au fabricant taïwanais de produits électroniques de vouloir trop de pouvoir. Les deux groupes sont toutefois restés en contact et ils opèrent ensemble une usine à Osaka, dans l'ouest du Japon, qui produit des écrans larges LCD. (Reiji Murai et Ritsuko Ando, Véronique Tison pour le service français)