Le parlement grec adopte des réformes pour débloquer une aide

mardi 15 décembre 2015 21h11
 

ATHENES, 15 décembre (Reuters) - Le parlement grec a adopté mardi un projet de loi englobant des réformes exigées par les créanciers internationaux d'Athènes en échange du déblocage d'un milliard d'euros dont le gouvernement grec a besoin pour rembourser des arriérés de dettes.

Le parti de gauche radicale Syriza du Premier ministre Alexis Tsipras et le parti nationaliste de droite des Grecs indépendants (Anel) disposent d'une courte majorité de trois sièges au parlement. L'ensemble des 153 députés de la coalition, sur un total de 300, ont voté en faveur du projet de loi.

Le gouvernement Tsipras avait accepté de faire adopter, dans le cadre de ce texte de loi, une modification de la grille des salaires dans le secteur public et certaines dispositions en faveur des banques.

Selon un responsable de la zone euro, les institutions de la zone euro qui représentent les créanciers européens et le Fonds monétaire international (FMI) devraient rendre public mercredi un rapport stipulant si Athènes se conforme aux exigences de l'accord qui lui a permis d'obtenir un troisième plan d'aide international. (Renee Maltezou; Eric Faye pour le service français)