GRAPHES-Chute de $500 mds des réserves de change des émergents

mardi 15 décembre 2015 16h23
 

par Jamie McGeever et Sujata Rao

15 décembre (Reuters) - Les grands pays émergents ont vu leurs réserves de change diminuer de plus de 500 milliards de dollars cette année, leurs responsables économiques cherchant à contrer les effets de mouvements de capitaux défavorables avec la chute des cours des matières premières et du pétrole et la perspective d'une hausse des taux d'intérêt aux Etats-Unis.

Les réserves de change des 15 plus grandes économies émergentes ont diminué de 514,1 milliards de dollars depuis la fin de l'année dernière, dont 400 milliards pour la seule Chine, montrent des données compilées par Reuters.

Graphique sur les réserves de change des 15 principaux pays émergents depuis fin 2014 : reut.rs/1QH5zhn

"La diminution des réserves de change va rester une tendance d'une manière générale, en Chine et en dehors de Chine", prévient Nikolaos Panigirtzoglou, stratège chez JP Morgan. "La baisse du renminbi est de fait devenue la référence pour le marché des devises émergentes. Il n'y a qu'une tendance pour les devises émergentes et c'est à la baisse."

Le mouvement est général même si ses causes peuvent varier d'un pays à l'autre: des inquiétudes sur la croissance pour la Chine à la baisse des cours du pétrole pour l'Arabie saoudite et d'autres pays exportateurs de brut en passant par les incertitudes politiques pour le Brésil ou les conséquences de la hausse attendue des taux directeurs aux Etats-Unis.

Dans les pays émergents, les sorties de capitaux au titre des investissements de portefeuille, qui représentent une part importante des flux de capitaux, ont atteint 3,5 milliards de dollars en novembre, le quatrième mois de sorties nettes sur les cinq derniers, selon les données de l'Institute of international finance, qui regroupe les grandes banques et institutions financières mondiales.

(Marc Joanny pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat)