RPT-SocGen mise sur des fonds d'amorçage pour repérer des fintechs

mercredi 16 décembre 2015 10h01
 

PARIS, 16 décembre (Reuters) - Société générale va investir dans des fonds d'investissement destinés à l'amorçage de start-up afin de repérer des fintechs aux technologies prometteuses, a déclaré à Reuters le directeur de l'innovation de la banque.

Le groupe bancaire va notamment contribuer à hauteur de 5 millions d'euros à un fonds de 35 millions d'euros que 360 Capital Partners lance mercredi pour développer de jeunes entreprises dans les technologies digitales.

D'autres investissements dans le capital-risque sont en cours d'étude.

"On est en 'due diligence' avec d'autres équipes, d'autres fonds", explique Aymeril Hoang, notamment passé par 360 Capital Partners et le cabinet de l'ex-ministre déléguée à l'Economie numérique Fleur Pellerin.

"Pour nous, le but c'est de pouvoir échanger de manière fluide avec une équipe expérimentée qui est connue sur la place, qui reçoit beaucoup de projets, beaucoup de start-up", dit-il.

Il a l'ambition de détecter très en amont des entreprises avec lesquelles SocGen aimerait travailler, voire les racheter.

"Ce n'est pas du tout des logiques de placement" mais de développement de nouveaux produits ou de nouvelles technologies, assure Aymeril Hoang.

Redoutant une "ubérisation" (un bouleversement du modèle économique) de leur secteur, les banques françaises ont développé à la fois les partenariats mais aussi les rachats d'entreprises innovantes.

Boursorama, la banque en ligne de Société générale, a notamment racheté en mars Fiduceo, un agrégateur de comptes bancaires et de facturation, et d'autres établissements bancaires multiplient les achats.

En septembre, Crédit Mutuel Arkéa a racheté la cagnotte en ligne Leetchi, suivi en octobre par BPCE avec l'acquisition de lepotcommun.fr.

De nombreuses banques ont également décidé de participer au financement de Symphony Communication Services, une start-up qui a développé une nouvelle messagerie instantanée à destination du secteur financier. (Julien Ponthus, édité par Dominique Rodriguez)