Vinci veut exploiter des autoroutes japonaises

mardi 15 décembre 2015 12h21
 

OSAKA, 15 décembre (Reuters) - Vinci pourrait se mettre en quête d'opportunités lui permettant d'exploiter des autoroutes au Japon, pays où le groupe de BTP et de concessions français vient de se voir confier la gestion d'aéroports, avec la possible ouverture de ces infrastructures à des investisseurs privés, a dit mardi un responsable de l'entreprise.

Le Premier ministre Shinzo Abe n'a de cesse d'encourager les partenariats public-privé pour attirer les investissements et réduire l'endettement du Japon.

Dans ce cadre, un plus grand nombre d'infrastructures publiques -- aéroports, autoroutes, le traitement des eaux -- devraient être gérées à l'avenir par des acteurs privés.

Vinci et son partenaire japonais Orix ont obtenu il y a un mois les concessions des aéroports japonais du Kansai (Kansai et Osaka).

"Vinci pourrait également regarder les dossiers des concessions d'autoroutes au Japon", a dit à des journalistes Nicolas Notebaert, directeur général de Vinci Airports. (Junko Fujita, Benoît Van Overstraeten pour le service français, édité par Véronique Tison)