LEAD 1-Burundi-Les affrontements à Bujumbura ont fait près de 90 morts

dimanche 13 décembre 2015 18h29
 

(Actualisé, réaction belge, §§ 5-7)

BUJUMBURA, 12 décembre (Reuters) - Les affrontements de vendredi à Bujumbura, la capitale du Burundi, ont fait près de 90 morts, dont quatre soldats et quatre policiers, a déclaré le porte-parole de l'armée.

Selon Gaspard Baratuza, 79 assaillants ont été tués et 45 autres capturés vendredi lors de l'attaque de trois sites militaires, qui a provoqué à travers la ville les violences les plus graves depuis la tentative de coup d'Etat de mai dernier.

"Les opérations de nettoyage ont pris fin à l'heure qu'il est", avait annoncé samedi le porte-parole, en ajoutant qu'une centaine d'armes avaient été saisies.

Des hommes qui avaient attaqué le camp militaire de Ngagara ont dû battre en retraite et ont été poursuivis par les forces de sécurité qui leur ont infligé "des pertes considérables", a poursuivi Gaspard Baratuza.

La Belgique, ancienne puissance coloniale, a condamné dimanche les violences et demandé une enquête.

Le ministre des Affaires étrangères Didier Reynders a annoncé qu'il parlerait du Burundi lors d'une réunion lundi avec ses collègues de l'Union européenne et a souhaité une initiative du Conseil de sécurité de l'Onu et du Conseil paix et sécurité de l'Union africaine.

Vendredi à New York, le Conseil de sécurité des Nations unies a été informé de la situation au Burundi. L'ambassadrice américaine Samantha Power, qui assure la présidence tournante du Conseil, a déclaré que les 15 pays membres étaient prêts à envisager des "mesures supplémentaires".

De nombreux corps ont été retrouvés samedi dans les rues de la capitale burundaise.   Suite...