Chipotle tente de rassurer après une nouvelle intoxication

mardi 8 décembre 2015 17h31
 

8 décembre (Reuters) - Chipotle Mexican Grill a déclaré mardi que l'incident dont ont été victimes 30 étudiants de l'université Boston College, tombés malades après avoir mangé dans l'un de ses restaurants de burritos, semblait isolé, écartant un rapprochement avec la série d'intoxications bactériennes de ces dernières semaines.

"Aucun autre restaurant n'a fait mention de cas de maladie; cela ressemble à un norovirus circonscrit à un seul restaurant", a dit à Reuters Chris Arnold, porte-parole de la chaîne de restauration rapide.

Les autorités sanitaires du Massachusetts examinent les 30 étudiants pour voir s'ils n'ont pas été infectés par la bactérie E.coli. La chaîne Chipotle ayant été liée à une épidémie d'E.coli dans neuf autres Etats.

Certaines souches de cette bactérie, présente à l'état naturel dans les intestins de l'homme et de l'animal, peuvent provoquer des infections graves voire mortelles.

L'action Chipotle perdait 1,7% à 542,48 dollars à Wall Street en fin de matinée. Elle a cédé plus de 100 dollars, soit 14% de sa valeur, depuis novembre, lorsque sont tombées les premières informations sur une contamination alimentaire liée à la chaîne de restauration.

Chipotle, l'une des plus valeurs les plus en vue de Wall Street ces dernières années, avait dit la semaine dernière que l'épidémie d'E.coli se traduirait sans doute sur le trimestre en cours par une baisse inédite des ventes à périmètre comparable.

Le groupe a dit lundi qu'il avait provisoirement fermé le restaurant de Cleveland Circle à Boston où, selon un porte-parole du Boston College, tous les étudiants ont dit s'être restaurés. (Subrat Patnaik, Wilfrid Exbrayat pour le service français, édité par Marc Angrand)