RPT-BOURSE-Les minières chutent avec Anglo American et BHP Billiton

mardi 8 décembre 2015 11h58
 

(Répétition avec lien vers la dépêche en français sur Anglo American, §4)

PARIS, 8 décembre (Reuters) - Les valeurs minières européennes chutent mardi matin en Bourse, des annonces jugées peu rassurantes d'Anglo American et de BHP Billiton se combinant aux inquiétudes récurrentes sur la baisse des cours des métaux.

A 11h37, l'indice Stoxx du secteur européen des ressources de base recule de 4,25% et accuse ainsi la plus forte baisse sectorielle en Europe. L'indice Stoxx 600, qui regroupe les principales valeurs européennes, cède 0,57%.

"Anglo American ne va pas aider à rassurer le marché (...) Le secteur est déjà dans une situation difficile avec la chute des cours des métaux et les effets du ralentissement économique chinois sur la demande", commente un trader en poste à Paris.

Anglo American perd 6,599% à Londres après avoir annoncé des mesures de restructuration passant notamment par la consolidation de ses activités, la vente d'actifs et la suspension de dividende pour le second semestre.

De son côté, BHP Billiton abandonne 4,6% sur la place londonienne alors que Vale a annoncé lundi que les deux sociétés étaient poursuivies dans le cadre des dégâts écologiques et sociaux provoqués par la rupture d'un barrage exploité par leur coentreprise Samarco le 5 novembre.

A Amsterdam, ArcelorMittal recule de 4,44% à 3,655 euros, plus forte baisse du CAC 40 (-0,37%), et Aperam baisse de 2,34% à 30,485 euros. A Paris, Eramet se replie de 4,72% à 25,725 euros.

Le secteur est secoué par la chute des cours des métaux sur fond d'inquiétudes à l'égard de la demande chinoise alors que l'économie ralentit en Chine.

Ces craintes ont encore été accentuées par de nouvelles données décevantes en novembre avec un cinquième mois de repli des exportations et des importations chinoises qui en sont à leur 13e mois consécutif de baisse.

Les cours du cuivre reculent encore de 0,25% portant à 27,8% leur recul depuis le début de l'année. (Alexandre Boksenbaum-Granier, édité par Jean-Michel Bélot)