Pour Moscou, Kiev doit régler ses dettes ou faire défaut

mardi 8 décembre 2015 11h00
 

MOSCOU, 8 décembre (Reuters) - La Russie n'a rien à offrir d'autre que ce qu'elle a déjà proposé à l'Ukraine qui doit s'acquitter d'une dette de trois milliards de dollars (2,76 milliards d'euros), a déclaré mardi le porte-parole du Kremlin, Dmitry Peskov.

"Comme vous le savez, la Russie a proposé l'option de la restructuration. (...) Malheureusement, nos homologues n'ont pas accepté cette proposition", a-t-il déclaré à la presse.

"La Russie n'a pas d'autre proposition. (...) Et comme il s'agit de dette souveraine, il s'agit d'un défaut", a-t-il ajouté.

La Russie a prêté 3,0 milliards de dollars (2,8 milliards d'euros) à l'Ukraine en décembre 2013, trois mois avant le renversement de l'ancien président ukrainien Viktor Ianoukovitch.

Kiev a conclu en août un accord avec ses créanciers privés portant sur 18 milliards de dollars, dans le cadre duquel ces derniers acceptent de renoncer à 20% du montant de leurs créances et à une réduction des coupons. (Darya Korsunskaya,; Nicolas Delame pour le service français)