7 décembre 2015 / 07:09 / dans 2 ans

RPT-LEAD 2-CGG va faire appel au marché, le titre chute à nouveau en Bourse

(RPT typo §14)

* Projet d‘augmentation de capital de 350 mlns maximum

* AG convoquée le 11 janvier

* Bpifrance prévoit de participer à l‘appel au marché

* CGG dégringole en Bourse, plus forte baisse du SBF 120

par Matthieu Protard

PARIS, 7 décembre (Reuters) - CGG a annoncé lundi prévoir une augmentation de capital pour un montant maximum de 350 millions d‘euros afin de financer sa restructuration, ce qui entraîne une nouvelle chute du titre en Bourse.

Bpifrance, actionnaire à 7,04% du spécialiste des services et équipements géophysiques, a fait savoir qu‘il prévoyait de souscrire à cet appel au marché.

A la Bourse de Paris, l‘action CGG abandonne 6,5% à 2,799 euros à 10h50, accusant la plus forte baisse du SBF 120 (+1,76%). Depuis le début de l‘année, le titre perd 44% de sa valeur après un plongeon de 60,41% en 2014.

La capitalisation boursière de CGG, qui avait repoussé l‘an dernier une offre de rachat de Technip, s‘est effondré à moins de 500 millions d‘euros.

“L‘action se traite aujourd‘hui très en deçà de sa valeur intrinsèque, que nous estimons à 6,5 euros par action”, souligne Jean-Luc Romain, analyste financier chez CM-CIC Securities, dans une note de recherche.

Touché de plein fouet par la réduction des budgets d‘exploration des compagnies pétrolières, CGG n‘a pas précisé les modalités de son augmentation de capital mais a convoqué une assemblée générale le 11 janvier pour obtenir le feu vert des actionnaires.

Cet appel au marché se fera avec maintien du droit préférentiel de souscription.

Bpifrance a indiqué dans un courriel adressé à Reuters envisager d‘y participer à hauteur de la participation qu‘elle détient de concert avec IFP Energies nouvelles, anciennement Institut français du pétrole, soit 10,62% selon les données Thomson Reuters.

IFP Energies nouvelles détient en effet 3,58% du capital de CGG.

REFINANCEMENT EN COURS

Le renforcement des fonds propres de CGG viendra en complément des opérations de refinancement actuellement en cours.

Les quelque 126 millions de dollars des obligations 2017 de CGG qui ont été apportés pendant la première période de l‘offre publique d‘échange lancée en novembre par sa filiale CGG Holding (US) ainsi que les 84 millions d‘euros restants d‘un prêt du groupe néerlandais Fugro datant de 2013 seront remplacés par un prêt à terme garanti et à maturité 2019, précise CGG.

Au terme de ce processus, la plus grande partie des dettes à moyen terme de CGG à échéances 2016/2018 aura été rééchelonnée.

CGG a annoncé début novembre 930 suppressions d‘emplois supplémentaires, dont 310 en France, soit 13% de ses effectifs mondiaux, et la réduction de sa flotte à cinq navires, contre 11, afin de ramener son activité d‘acquisition de données, fortement déficitaire, à moins de 15% de son chiffre d‘affaires.

Ces mesures, qui devraient être mises en oeuvre dans le courant du premier semestre 2016, ont engendré un coût non cash de 950 millions de dollars dans les comptes du troisième trimestre de CGG. Elles se traduiront par un coût cash de près de 200 millions qui sera comptabilisé aux deuxième et troisième trimestres 2016.

Le communiqué :

bit.ly/1LXRplE (Avec Noëlle Mennella, édité par Dominique Rodriguez)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below