France-La BDF voit un impact économique limité des attentats

vendredi 4 décembre 2015 08h57
 

PARIS, 4 décembre (Reuters) - L'impact des attaques de Paris et de Saint-Denis sur l'économie française sera "sans doute transitoire et donc limité", estime la Banque de France dans ses dernières prévisions publiées vendredi.

"L'impact des attentats de novembre 2015, sans doute transitoire et donc limité, pourrait affecter temporairement la confiance des agents économiques et influer sur leurs décisions de consommation et d'investissement", estime-t-elle.

La Banque de France a annoncé tabler sur une croissance de l'économie française de 1,2% cette année puis 1,4% l'an prochain et 1,6% en 2017.

Elle juge que les principaux risques pour ce scénario sont ceux d'un ralentissement plus marqué du commerce mondial ou un redémarrage moins fort de l'investissement des entreprises si "orientaient les gains des mesures d'allégement du coût du travail vers les salaires ou le désendettement."

A l'inverse, elle estime que "le programme étendu d'achat d'actifs de l'Eurosystème, et l'ensemble des actions de politique monétaire, pourraient à l'horizon 2016 soutenir la croissance et l'inflation davantage que prévu".

Elle indique encore que les risques spécifiques concernant l'inflation "semblent aussi plutôt orientés à la baisse à ce stade" (Yann Le Guernigou)