4 décembre 2015 / 07:08 / dans 2 ans

** LE POINT SUR LES MARCHÉS avant l'ouverture en Europe **

PARIS/LONDRES, 4 décembre (Reuters) - Les Bourses européennes devraient perdre encore du terrain vendredi à l‘ouverture, tandis que l‘euro conserve sa forte hausse de la veille, au lendemain d‘une réunion de politique monétaire de la Banque centrale européenne (BCE) dont le résultat a fait sur les investisseurs l‘effet d‘une douche froide.

La BCE a abaissé son taux de dépôt à -0,3% et a prolongé son programme d‘achats d‘actifs sur le marché jusqu‘en mars 2017 au moins et l‘a étendu à la dette émise par les collectivités locales. Mais elle n‘a pas modifié le montant de ses achats mensuels, qui reste fixé à 60 milliards d‘euros, alors que le marché tablait sur une augmentation à 75 milliards d‘euros.

La devise européenne se traite à plus de 1,09 dollar après avoir gagné 3,1% la veille, sa plus forte hausse quotidienne en près de sept ans.

D‘après les premières indications disponibles, le CAC 40 parisien pourrait perdre encore jusqu‘à 0,9% à l‘ouverture, le Dax à Francfort 0,8% et le FTSE à Londres 0,7%. Les Bourses européennes ont subi jeudi leur plus forte baisse depuis plus de deux mois après les annonces de la BCE.

La Bourse de Tokyo a terminé vendredi en baisse de 2,18% et Wall Street a fini jeudi en repli d‘environ 1,5%, sous le coup des annonces de la BCE alors qu‘une hausse des taux de la Réserve fédérale américaine dès sa réunion des 15 et 16 décembre semble de plus en plus probable.

“Les actions européennes ont plongé hier et devraient encore boire la tasse aujourd‘hui, même si la baisse risque d‘être moins forte. (...) Le courant de ventes déclenché par la BCE sera-t-il l‘affaire d‘une séance ou va-t-il se développer en quelque chose de plus inquiétant? (...) Nous sommes en territoire inconnu”, écrit Chris Weston, responsable de la stratégie de marché chez IG.

L‘attention des investisseurs va maintenant se focaliser sur le rapport de l‘emploi de novembre aux Etats-Unis, publié à 13h30 GMT, un facteur déterminant pour la décision de la Fed sur les taux. Les économistes interrogés par Reuters anticipent 200.000 créations d‘emplois, après 271.000 en octobre.

La présidente de la Fed Janet Yellen a dressé un tableau optimiste de la situation économique américaine jeudi devant une commission du Congrès, ce qui tend à conforter les attentes d‘une hausse de taux ce mois-ci.

Le baril de pétrole accentue ses gains de la veille, dopé par le recul du dollar contre l‘euro, bien que les investisseurs s‘attendent à ce que la réunion de l‘Opep à Vienne débouche sur le maintien de quotas de production élevés.

VALEURS À SUIVRE

* RENAULT. Le PDG Carlos Ghosn a déclaré dans le Figaro de vendredi que beaucoup de négociations avaient lieu actuellement pour sortir du conflit avec l‘Etat sur l‘évolution de l‘alliance Renault-Nissan et qu‘il espérait les voir aboutir d‘ici l’“échéance importante” du prochain conseil d‘administration de Renault, le 11 décembre. Renault a également annoncé jeudi soir son retour en Formule 1 comme écurie à part entière dès le début de la saison prochaine, en mars 2016.

* ENGIE - Investec a relevé sa resommandation sur la valeur, qui passe de “conserver” à “acheter”.

* EIFFAGE. Benoît de Ruffray, actuel dirigeant d‘une filiale de VINCI, deviendra le nouveau PDG du groupe de BTP et de concessions, succédant ainsi à Pierre Berger, décédé brutalement en octobre, a-t-on appris de trois sources proches du dossier.

* VINCI, CREDIT AGRICOLE - Ferrovial s‘est allié au groupe d‘investissement Meridiam pour répondre à l‘appel d‘offres sur les aéroports de Nice et Lyon, a-t-on appris jeudi de sources proches du dossier. De nombreux investisseurs, français et étrangers, se préparent à participer à la privatisation de ces aéroports, dont Vinci dans un consortium avec la Caisse des dépôts (CDC) et l‘assureur Predica, filiale du Crédit agricole.

* VIVENDI défend sa volonté d‘être représenté au conseil de Telecom Italia dans une lettre adressée à un groupement de fonds actionnaires de l‘opérateur télécoms italien qui conteste sa requête portant sur la nomination de quatre nouveaux administrateurs.

* ORANGE et le britannique Vodafone vont débourser à deux 330 millions d‘euros pour avoir le droit de retransmettre les matchs de football espagnols dans les bars, les restaurants et d‘autres espaces publics, a annoncé jeudi La Liga, l‘organisateur du championnat espagnol.

* AXA a revu jeudi à la hausse sa politique de dividende à la faveur d‘une situation de solvabilité financière en ligne avec les exigences de la nouvelle réglementation européenne qui entrera en vigueur le 1er janvier.

* SAINT-GOBAIN - Le président de Sika a adressé jeudi une lettre ouverte aux actionnaires de Saint-Gobain pour leur dire qu‘aux yeux du chimiste suisse, le projet de prise de contrôle de Sika par le groupe français est destructeur de valeur pour les deux entreprises.

* CARREFOUR a réalisé un “bon” mois de novembre après avoir été brièvement impacté en France par les attentats de Paris, a déclaré jeudi à Reuters le PDG du distributeur, qui anticipe une fin d‘année “correcte” pour le groupe. Par ailleurs, Société générale a relevé son conseil sur la valeur de “conserver” à “acheter”.

* Tableau des principaux marchés mondiaux :

Juliette Rouillon, édité par Wilfrid Exbrayat

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below