La Banque du Canada laisse ses taux inchangés

mercredi 2 décembre 2015 20h53
 

OTTAWA, 2 décembre (Reuters) - La Banque du Canada a, comme attendu, laissé ses taux d'intérêt inchangés mercredi, tout en soulignant la montée des risques liées à l'endettement des ménages dans un contexte de crédit bon marché.

Le dollar canadien s'est apprécié après la publication du communiqué de politique monétaire de la banque centrale, jugé moins favorable qu'attendu à une poursuite du statu quo au lendemain de l'annonce d'une contraction de l'activité économique en septembre.

"Certains pensaient que la banque se montrerait un peu plus positive sur les perspectives", a commenté Doug Porter, chef économiste de BMO Capital Markets.

Le taux cible du financement à un jour reste fixé à 0,5%.

"L'économie continue de subir une longue période d'ajustement complexe à la détérioration des termes de l'échange du Canada", dit la banque centrale dans un communiqué.

"La Banque s'attend à ce que le taux de croissance du PIB ralentisse au quatrième trimestre de 2015 avant de dépasser celui de la production potentielle en 2016. Même si les rendements obligataires sont légèrement plus élevés, les conditions financières demeurent expansionnistes au Canada."

Elle note ensuite que "les vulnérabilités dans le secteur des ménages continuent de s'accentuer légèrement, alors que dans l'ensemble les risques entourant la stabilité financière évoluent comme prévu".

Les dernières statistiques disponibles sur l'endettement des ménages canadiens montrent qu'il a atteint un niveau record, en raison notamment de la hausse des prix de l'immobilier dan les régions de Toronto et Vancouver.

Si la Banque du Canada se voit parfois reprocher de favoriser cette montée de l'endettement en maintenant des taux bas (elle les a réduits à deux reprises cette année), elle juge qu'il serait plus risqué de ne pas soutenir l'activité économique.   Suite...