RPT-Echec des négociations en Finlande sur la réforme du travail

mercredi 2 décembre 2015 10h44
 

(Rpt mastic §5)

HELSINKI, 2 décembre (Reuters) - Les négociations entre le gouvernement finlandais, les syndicats et le patronat sur un train de réformes destinées à réduire le coût du travail se sont achevées mercredi sans accord, menaçant de grèves une économie en difficulté.

Le gouvernement devrait tout de même mettre en oeuvre une série de mesures limitant notamment les vacances, les primes de congés et l'indemnisation des arrêts de travail, malgré l'opposition des syndicats, qui pourraient réclamer en compensation des augmentations des salaires.

"J'attendais un accord commun", a commenté Aki Kanghasharju, économiste chez Nordea Bank. "Le plan du gouvernement est une bonne chose pour le long terme mais le risque de grèves fait peser une menace claire sur la perspective de croissance de la Finlande pour l'an prochain".

Le gouvernement justifie les réformes en expliquant que l'augmentation du coût du travail en Finlande pénalise les exportations.

Longtemps considéré comme l'un des bons élèves de la zone euro, le pays tente désormais de sortir de trois ans de récession.

Les tentatives du Premier ministre Juha Sipila pour réduire les congés et les salaires ont déjà provoqué d'importantes manifestations et des mouvements de grève. Une ambitieuse réforme des dépenses de santé a par ailleurs exposé les divergences au sein du gouvernement de coalition, qui a failli éclater le mois dernier.

(Jussi Rosendahl; Patrick Vignal pour le service français, édité par Véronique Tison)