LEAD 1-Le Canada est sorti de récession au T3

mardi 1 décembre 2015 17h50
 

(Complété avec données non annualisées, BoC, contexte)

OTTAWA, 1er décembre (Reuters) - L'économie canadienne est sortie de récession au troisième trimestre, affichant sur la période juillet-septembre une croissance de 0,6% après deux trimestres de contraction, a annoncé mardi Statistique Canada.

Le rebond de la croissance s'explique par un bond de 2,7% des exportations de biens et par une progression de 0,8% des dépenses de consommation finale des ménages en biens, alors que les dépenses des administrations publiques et l'investissement ont reculé.

En données annualisées, la croissance a atteint 2,3% après -0,3% (révisé de -0,5%) au deuxième trimestre, dépassant ainsi la croissance américaine qui a été annoncée à 2,1% pour la même période.

Les variations d'un mois sur l'autre du produit intérieur brut (PIB) montrent toutefois qu'il s'est à nouveau contracté en septembre, de 0,5%, après des progressions en juillet et août.

Les économistes interrogés par Reuters prévoyaient en moyenne une croissance annualisée de 2,4% sur l'ensemble du troisième trimestre, avec une stabilité du PIB en septembre par rapport à août.

Les économistes s'attendent à ce que la croissance reparte à la hausse en octobre, ce qui, avec le redressement d'ensemble du troisième trimestre, conforte les anticipations d'un statu quo de la Banque du Canada sur ses taux pendant quelque temps.

La banque centrale, qui a réduit ses taux directeurs à deux reprises cette année pour contrer l'impact négatif de la chute des cours des matières premières sur l'activité économique, tient mercredi sa réunion de politique monétaire.

La récession du premier semestre, la première au Canada depuis la crise financière mondiale de 2008-2009, explique en partie la large victoire des libéraux aux élections d'octobre après dix années de pouvoir conservateur. Le nouveau gouvernement dirigé par Justin Trudeau prévoit une augmentation des dépenses d'infrastructures dans le but de relancer l'économie.

(Leah Schnurr, Véronique Tison pour le service français)